Le Collectif des organisations en lutte contre l'obligation vaccinale se donne une orientation politique

social
Réunion du Collectif à VBoisripeaux
©R. Lami
Réunies ce jeudi matin à Boisripeaux aux Abymes, les différentes composantes du Collectif ont fait un point d'étape sur l'évolution du conflit qu'elles mènent depuis la mi-juillet, avant de décider de lui donner désormais une configuration politique pour satisfaire leurs revendications.

C'est probablement un virage important qui s'amorce aujourd'hui dans le conflit mené par le Collectif des organisations en lutte contre l'obligation vaccinale et contre le passe-sanitaire.
Un virage pris après le constat qu'elles font ensemble de l'échec des actions menées depuis le début du conflit. 
Pour le Collectif, la question de la vaccination est désormais relative dans leurs revendications parce qu'elles veulent voir dans l'absence de réponse de la part du gouvernement et des élus de la Guadeloupe, une position politique globale à laquelle elles estiment devoir réagir.

Maïté Hubert M'Toumo secrétaire générale de l'UGTG, membre du Collectif
 

©Guadeloupe

La mobilisation du 20 janvier prochain sera donc l'occasion pour le Collectif de faire entendre la nouvelle argumentation qu'il entend porter désormais. Une date qui n'a probablement pas été choisie au hasard : c'est un 20 janvier 2009 que le mouvement du LKP a été lancé.
Une position qui montre, aussi, que la question de la vaccination était bien le chemin par lequel le Collectif avait choisi d'entrer sur la scène politique de la Guadeloupe.

Réunion du Collectif 2
©R. Lami