Le collectif des socio-professionnels veut s'approprier les deux carrières de Guadeloupe

social
Le Collectif des Socio-professionnels de la Guadeloupe en uniforme
Le Collectif des Socio-professionnels de la Guadeloupe en uniforme ©Ch. Théophile

C'est désormais leur nouvel objectif. Réunis ce lundi matin au Vélodrome de Gourde Liane, les membres du collectif des socio-professionnels de la Guadeloupe ont annoncé leur nouveau cheval de bataille : Prendre le contrôle des carrières de Deshaies et de Gourbeyre

Après leur coup de force de la semaine dernière, les socioprofessionnels réunis en collectif, s'attachent aujourd'hui à expliquer la suite du mouvement et du contenu du protocole d'accord signé jeudi dernier avec les autorités.

C'est désormais le volet des carrières de Gourbeyre et de Deshaies qui est inscrit à leur ordre du jour. En conférence de presse ce lundi matin, le collectif s'est dit très attentif à l'évolution de ces dossiers qui concernent des entreprises toutes les deux affectées par des mouvements de grève qui durent depuis plusieurs mois. La présence à leur côté du responsable de la section syndicale des travaux publics au sein de l'UGTG n'était d'ailleurs pas due au hasard. Elle démontre le sens dans lequel la stratégie du Collectif des socio-professionnels va désormais s'orienter.

Un objectif cependant qui ne tient pas compte des notions de droit en la matière et qui, parallèlement pourrait créer un précédent dont les acteurs d'aujourd'hui pourraient être des victimes potentielles.

Mais pour l'heure, c'est en tout cas leur nouveau combat.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live