Le covid pourrait être à l’origine de cas de diabète chez les jeunes selon une large étude Américaine

coronavirus
Diabète et covid 19
©FJO.
Selon une analyse réalisée par des chercheurs des Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) des États-Unis, les jeunes de moins de 18 ans qui reçoivent un diagnostic de COVID-19 présentent ensuite un important risque de recevoir un diagnostic de diabète

Plus à risque que les autres, les jeunes touchés par le Covid seraient plus susceptibles de développer un diabète, selon une large étude menée aux Etats Unis.
Pour en arriver à une telle conclusion, les chercheurs ont passé au crible les données diagnostiques de 2 grandes bases. Seuls les diabètes qui se sont révélés à moins de 30 jours après l’infection au SAR Cov 2, ont été pris en compte pour exclure les élévations transitoires des taux de sucre dans le sang, toujours possible en cas d’infection, et encore plus en cas d’usage d’un traitement au corticoïde.

Au final cette analyse a constaté que le risque de diabète était de 8 pour 1000 en cas de Covid contre 3 chez les sujets qui n’avaient pas été touchés par le virus. Soit une augmentation de 166%.
Un risque aussi bien chez les enfants que chez les adolescents concernant les 2 types de diabète, le 1 et le 2, plusieurs hypothèses pour expliquer cette probable corrélation selon eux : le virus pourrait avoir des effets sur les cellules du pancréas, un rôle d’accélérateur chez les jeunes qui aurait de toute façon développer la maladie mais plus tard.
Le surpoids chez les malades pourrait être le mécanisme par lequel l’infection favoriserait le diabète.

Il faut cependant préciser que le lien entre ces deux maladies existe aussi dans l’autre sens : l’apparition d’un diabète et des complications métaboliques d’un diabète préexistant ont aussi été observées chez des personnes souffrant du Covid-19. Pour les responsables de l'étude, cela prouve une "relation bidirectionnelle" entre le Covid et le diabète.

covid diabète
©Conversation

Une "relation bidirectionnelle" entre le Covid et le diabète

Pour les chercheurs, Cette hypothèse repose sur la protéine ACE-2,que l'on retrouve à la surface de certaines cellules humaines où le coronavirus vient s’accrocher pour pénétrer dans les cellules.

Une protéine présente sur les cellules pulmonaires et aussi à la surface des cellules des organes impliqués dans le métabolisme du glucose et donc dans le diabète : le pancréas, l’intestin grêle, le tissu adipeux, le foie et les reins.

Les chercheurs estiment que le virus, en pénétrant dans ces tissus, provoquerait des dysfonctionnements multiples du métabolisme du glucose. Ce sont ces dysfonctionnements qui seraient à l'origine d'un nouveau diabète ou, en tout cas, aggraveraient un diabète existant.

L'hypothèse d'une nouvelle forme de diabète 

Dans une lettre publiée le 12 juin dernier dans le New England Journal of Medicine (NEJM)17 chercheurs internationaux  s'interrogent très clairement sur la réalité d'une nouvelle forme de diabète provoquer par le Covid-19. Il s'agisait alors pour eux pour d'alerter les autorités sanitaires sur les liens qu’ils observent entre le coronavirus et le diabète puisque, selon eux, le Covid-19 pourrait déclencher l’apparition d’un diabète chez les des patients en bonne santé et provoquer des complications sévères en cas de diabète préexistant

Des hypothèses pour le moment, des études doivent encore éclaircir le processus.