Le désintérêt des Guadeloupéens pour la vaccination contre le COVID fait craindre les effets de la contamination au variant Delta

coronavirus
Vaccin
Il reste à peu près 300 000 personnes en Guadeloupe, sur 371 000 à vacciner pour avoir 100 pour 100 de population à l’abri du coronavirus. A l'abri surtout de ses variants plus contaminant. Et ce n’est pas gagné

Pourtant, les médecins infectiologues ont averti de l’arrivée du Variant Delta, celui qu’on appelait le variant indien, hyper-contagieux.. Alors malgré les bons chiffres du COVID, il est à remarquer que les hospitalisations sont en hausse et qu’aucun mort du Covid n’avait été vacciné.
La vaccination reste l’unique moyen de stopper la contamination, du moins de la rendre beaucoup moins dangereuse. Une grande majorité de Guadeloupéens n’en veut pas, au grand dam des autorités sanitaires.

 Docteur Marie-Catherine Receveur médecin Infectiologue du Centre Hospitalier de la Basse-Terre
 

Docteur Marie-Catherine Receveur médecin Infectiologue du Centre Hospitalier de la Basse-Terre

Les autorités s’attendent déjà dans les prochaines semaines à une quatrième vague et à des mesures de fermeture. Un nouveau coup fatal à l'économie de la Guadeloupe et à toutes les structures qui devront se soumettre aux mesures sanitaires. 

 Docteur Marie-Catherine Receveur médecin Infectiologue du Centre Hospitalier de la Basse-Terre

Docteur Marie-Catherine Receveur médecin Infectiologue du Centre Hospitalier de la Basse-Terre

variant Delta

Lors du bilan de la situation sanitaire pour la semaine dernière, les chiffres de la vaccination étaient les suivants : 

* Taux de couverture vaccinale des moins de 18 ans : 2,31%
* Taux de couverture vaccinale (au moins une injection) des personnes de plus de 18 ans :
- Guadeloupe : 23,26 %
- Saint-Martin : 32 %
- Saint-Barthélemy : 62,57 %

Des chiffres qui s'affichent pour que chacun décide ensuite de l'attitude qui sera la sienne face à toutes les menaces de 4ème vague.