Le pass sanitaire, une réalité à partir du 9 juin

coronavirus
Pass sanitaire
©DR

Longtemps rumeur, il est désormais officiel. Le pass sanitaire fera bientôt son arrivée en France et donc en Guadeloupe. C’est à partir du 9 juin qu’il sera obligatoire afin d'accéder à certains lieux de vie, comme des salles de concert, des salons et des foires.

A l'instar d'Israël ou encore des Etats-Unis, la France s’ouvre désormais au pass sanitaire. Souvent évoqué, imaginé et faisant même débat avant d’être officialisé, il sera mis en place dès le 9 juin 2021 avec la réouverture des lieux publics.
Emmanuel Macron s’est exprimé sur le sujet ce jeudi 29 avril, dans une interview dans le quotidien Le Parisien. Il a notamment insisté sur l’objectif principal qui est de limiter les contaminations. 
Un pass sanitaire propre à la France

Dans l’idée, il y a des points communs entre chaque pass sanitaire existant. Mais la version française se veut plus "raisonnable" ou "moins sévère". Si en Israël, le "passeport vert" est nécessaire pour profiter des restaurants, des cinémas et des hôtels, ce ne sera pas le cas en France. Pour le président de la République, pas question de contrôler l’accès aux "lieux de la vie de tous les jours". En revanche, le pass sanitaire ouvrira l’accès aux espaces recevant un grand nombre de personnes.
"Dans les lieux où se brasse la foule comme les stades, festival ou exposition, il serait absurde de ne pas l’utiliser" a expliqué Emmanuel Macron. En revanche, a précisé le chef de l'Etat, "il ne saurait être obligatoire pour accéder aux lieux de la vie de tous les jours comme les restaurants, théâtres et cinémas, ou pour aller chez des amis".

Lorsqu’ils seront de nouveau autorisés à partir du 30 juin, les événements en espaces ouverts comme fermés, avec plus de 1 000 personnes seront accessibles également sous preuve de non-contamination à la Covid-19.

Un QR code qui regroupe tests négatifs et preuve de vaccination

Ce document existera soit en format papier (il faudra le réclamer au soignant qui pratique le test ou la vaccination), soit au format numérique. En effet, le pass sanitaire pourra également prendre la forme d’un QR code disponible dans l’application "TousAntiCovid". Elle, qui était utilisée jusqu’à présent comme un moyen de traçage du virus a donc une nouvelle utilité.
Les tests Covid effectués par les citoyens seront présents et authentifiés sur la même application, permettant une sécurisation et simplification lors des voyages. Cette fonctionnalité a d’ailleurs été testée pour les voyages de Paris vers la Corse. Elle devrait bientôt être testée pour voyager dans les territoires d'Outre-mer.
Dès ce lundi 3 mai, il sera possible d'y ajouter son certificat de vaccination.

Normalement, l’Union européenne fera en sorte que les pass sanitaires de chaque pays membre soient compatibles entre eux, afin qu’il n'y ait pas besoin d’en faire plusieurs et de simplifier les échanges sur le continent.
Malgré son officialisation, en France, le pass sanitaire est toujours soumis à un contrôle de la part des parlementaires qui débattront sur ce dernier jusqu’à la fin du mois de mai. Emmanuel Macron le précisait dans son interview dans la presse régionale : "Comme il en va de nos libertés publiques, le Parlement se saisira de la question. Le débat doit être ouvert".