Le sport, tellement bénéfique pour les tout-petits en cette période de crises !

éducation
Manifestation USEP, pour les maternelles de Capesterre-Belle-Eau
Manifestation USEP, pour les maternelles de Capesterre-Belle-Eau - 16/12/2021 ©Jean-Marie Mavounzy
Crises sanitaire et sociale, confinements, barrages... les plus jeunes ne comprennent pas grand-chose à toutes ces péripéties, mais leur quotidien n'en est pas moins bouleversé. Pour qu'ils évacuent le stress cumulé, le sport est prôné par les acteurs de l'USEP. L'exemple à Capesterre-Belle-Eau.

Un temps de détente, pour les élèves des écoles maternelles de Routhiers et de Sarlassonne, à Capesterre-Belle-Eau, où la crise sociale a été particulièrement rude, au début du mois de décembre.
Les tout-petits, comme leurs parents ont dû rester cloîtrés chez eux, pendant plusieurs jours, à cause des barrages routiers. Ils ont aussi été empêchés d'aller à l'école, durant cette même période. 
Après les périodes de confinement, dus à la crise sanitaires, les conséquences du conflit social les ont beaucoup affectés, selon les pédagogues que les encadrent.

C'est pour leur faire oublier ces moments stressants, que les directions des deux établissements scolaires se sont associées aux associations agrées USEP (Union sportive de l'enseignement du premier degré) "Timoun Routyé" et "Ti Vayan", pour organiser une journée d'activités sportives, au stade et dans le gymnase de la ville, mis à disposition par la mairie. Un évènement auquel ont participé les parents d'élèves et du personnel communal.

Rencontre interscolaire

180 élèves de 2 à 5 ans, soit les enfants scolarisés de la petite à la grande section de maternelle, ont pris part à cette journée sportive. Ils viennent de zones d'éducation prioritaire (ZEP) et sont rarement inscrits dans des clubs de sport.

L'athlétisme, discipline par nature plurielle, était à l'honneur.
Des ateliers ont été proposés aux enfants : des courses, des épreuves de lancer, ou d'équilibre, le tout adapté à leur niveau. Leur réflexion et leurs réflexes ont aussi été sollicités.

Selon Steeve Zabeau, président de l'association  "Timoun Routyé", à Capesterre-Belle-Eau et formateur USEP, en Guadeloupe, le but de l'USEP est de permettre aux plus jeunes de mettre le pied à l'étrier, dans le domaine du sport :

Steeve Zabeau, président de "Timoun Routyé" ©Jean-Marie Mavounzy - Guadeloupe La 1ère

 

Manifestation USEP à Capesterre-Belle-Eau
Manifestation USEP à Capesterre-Belle-Eau - épreuve d'équilibre - 16/12/2021 ©Jean-Marie Mavounzy
Manifestation USEP à Capesterre-Belle-Eau
Manifestation USEP à Capesterre-Belle-Eau - épreuve de saut - 16/12/2021 ©Jean-Marie Mavounzy
Manifestation USEP à Capesterre-Belle-Eau
Manifestation USEP à Capesterre-Belle-Eau - épreuve d'équilibre -16/12/2021 ©Jean-Marie Mavounzy


Les multiples atouts du sport

Tous les encadrants à l'initiative de cette manifestation savent à quel point le sport scolaire répond à des enjeux de santé, de réussite éducative et de cohésion sociale.
La pratique physique permet, en effet, le bon développement du corps des enfants, ainsi que leur épanouissement, à travers leur bien-être physique et mental.

Par ailleurs, le sport a permis de rassembler les élèves autour de la connaissance, du partage et du respect des mêmes règles.
C'est un excellent support pour éduquer chacun au respect de sa santé, puisque tous ont dû porter une tenue adaptée, comprendre la nécessité de boire beaucoup d'eau et produire des efforts, dans la limite de leurs capacités.
Les petits pratiquants du jour ont développé leur esprit sportif en coopérant.

Plus que leurs performances, ce sont les efforts et leurs progrès qui ont été valorisés, qu'ils oeuvrent individuellement ou collectivement.

En somme, cette manifestation a été une bouffée d'oxygène pour tous, comme le confirme Emmanuelle Gustave, directrice de l'école maternelle de Sarlassonne, à Capesterre-Belle-Eau :

Emmanuelle Gustave, directrice de l'école maternelle de Sarlassonne ©Jean-Marie Mavounzy - Guadeloupe La 1ère

Il y a encore plein de choses à venir, promettent les organisateurs de cette journée, notamment une grande réunion, prévue en janvier prochain, avec toutes les écoles du bassin.