Le torchon brûle entre Adrien Baron et Claudine Bajazet au sein de la majorité municipale de Sainte-Rose

politique
Bajaronzet
Adrien Baron et Claudine Bajazet : de l'entente cordiale à la discorde publique ©Guadeloupe La 1ère

Dans un post sur les réseaux sociaux, Adrien Baron menace de faire sécession. Hier soir, le président de la commission finance a voulu organiser une réunion sur le prochain budget de la collectivité, mais la salle qui avait été demandée à la maire est restée porte close. 

Adrien Baron semble déterminé. L’élu politique Sainte-Rosien estime que c’est une nouvelle « humiliation » qui lui est infligée. Il fait sans doute référence à l’épisode de la présidence de la communauté d’agglomération du Nord Basse-Terre.

Hier soir le président de la commission finance a voulu organiser, avec les élus de la majorité, une réunion pour discuter de la situation financière de la commune. Une situation délicate. Adrien Baron prévoit « un déficit colossal » pour le prochain budget.

Mais force est de constater que la salle demandée au maire, invitée elle aussi, n’a pas été mise à disposition. Le schisme semble bel et bien là dans cette majorité. 12 élus sur les 24 qui composent ce groupe, se sont retrouvés sur le parking de la mairie pour aborder ces difficultés budgétaires.

La question : y aurait-il une fracture au sein de cette majorité de la ville de Sainte-Rose ?  Adrien Baron affirme qu’il va tirer toutes les conclusions de cette « nouvelle humiliation ».

Une situation complexe au moment où la commission nationale des comptes de campagne s’est penchée sur les municipales de Claudine Bajazet et à l’heure où des élections régionales et départementales se profilent.

Adrien Baron était l'invité, ce lundi matin du journal de Guadeloupe la 1ère en radio :

Entretien de Gilbert Pincemail avec Adrien Baron

Sollicitée par notre rédaction, Claudine Bajazet a indiqué par message qu’elle découvrait ce matin la situation.