Le zika a tué en Martinique

zika
Moustique Aedes Aegypti
L'aedes aegypti est facilement reconnaissable ©J.B.
Le virus a fait une première victime sous nos latitudes. C’est ce qu’ont fait savoir hier les autorités de la santé. Il est intervenu en fin de semaine dernière au Centre Hospitalier Universitaire de Martinique. La victime, un homme âgé qui souffrait de complications dues au zika.
L’information a été diffusée par nos collègues de Martinique 1ère.
La victime, un homme de 84 ans était hospitalisé depuis une dizaine de jours en réanimation pour un syndrome de Guillain Barré. Il a souffert de complications liées à la maladie.
 

Le point en Guadeloupe

Depuis le 29 avril la Guadeloupe est dans la phase 3a du Plan de Surveillance, d’Alerte et de Gestion des Epidémies (PSAGE). Cette phase épidémique appelle « des mesures de gestion habituelles ».
Le dernier point épidémiologique de l’Agence Régionale de Santé (ARS) aux Antilles- Guyane date du jeudi 19 mai. Il fait état de 5025 cas cumulés en Guadeloupe.
L’épidémie est clairement avérée.
 
Hausse progressive  du nombre de cas
Le nombre hebdomadaire de cas cliniquement évocateurs constatés continue de progresser à la hausse. Avec des écarts remarquables sur les quatre dernières semaines Il est passé de 400 à près de 900 puis plus de 1000 cas.
 

Répartition géographique

L’estimation du nombre de cas évocateurs dans chaque commune est obtenue grâce aux informations relevées par les médecins sentinelles.
Pour la période correspondant aux trois dernières semaines d’avril et la première semaine de mai l’incidence communale moyenne est de 51 cas pour 10000 habitants dans notre département.

Dix communes comptent une incidence  supérieure à la moyenne : Terre- de- Haut, Terre- de- Bas, Pointe- à- Pitre, le Gosier, Saint- François, Petit- Canal, Goyave, Baillif, Vieux- Habitants et Bouillante.
Il n’existe pas de données pour Vieux- Fort, Saint- Claude, Saint- Louis, et Port- Louis, faute de médecin généraliste ou de médecin sentinelle sur cette période.
Toutes les autres communes du département comptent un nombre de cas inférieur à la moyenne mais elles demeurent malgré tout touchées par le virus.

La situation dans les îles du nord

Saint- Martin et saint Barthélémy sont en phase 2 du PSAGE.

A Saint- Martin, 16 cas confirmés de Zika ont été enregistrés au cours des deux dernières semaines. Au total, on dénombre 99 cas. La situation pourrait évoluer au stade d’épidémie dans les prochaines semaines. Il y a une « circulation virale autochtone active ».

À Saint- Barthélemy, un seul cas biologiquement confirmé du virus, a été identifié. C’était début avril. Cependant les résultats de nouveaux prélèvements sont en attente. Ils ont été réalisés récemment. Aussi, des cas cliniquement évocateurs de Zika ont été rapportés par les médecins sentinelles la semaine dernière.
Il y a pour l’instant quelques cas sporadiques.
 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live