Les 22 élus frondeurs de la CARL réclament le retrait des délégations du président, Cédric Cornet

politique
Les 22 élus frondeurs de la CARL
©Eddy M. Golabkan
La communauté d'agglomération de la Riviera du Levant est loin de fonctionner dans la sérénité. La fronde d’une majorité d’élus se poursuit. Ils dénoncent depuis des mois une gestion solitaire et autoritaire de son président, Cédric Cornet. Ils réclament un nouveau mode de gouvernance.

Voici plusieurs semaines qu’une majorité d’élus de la Riviera du Levant s’élève contre la politique du président de l'établissement public de coopération intercommunale… Ils reprochent à Cédric Cornet son autoritarisme.

Au cours d'une conférence de presse, ce samedi 18 décembre, ils ont officiellement annoncé qu'ils feront une demande de retrait des délégations du président, puis de son bureau… Avec comme but affiché, non pas un changement de gouvernance, mais plutôt un changement de mode de gouvernance, explique Valérie Hugues, Conseillère communautaire de Sainte-Anne et membre de l’UME-CARL.

©Guadeloupe

S’ils ne souhaitent pas forcément sa tête, les 22 lui reprochent de graves manquements au fonctionnement démocratique d’un établissement public de coopération intercommunale… Et une gestion calamiteuse de la CARL… Ils souhaitent désormais "retrouver la transparence". Mais Jacqueline Virolan, conseillère communautaire du Gosier, également membre de l’UME-CARL le martèle : "Nous ne sommes pas contre un homme mais contre le fonctionnement d'un homme". 

©Guadeloupe

Première décision prise, le 2 décembre dernier, le refus de prendre part au vote du budget supplémentaire de la CARL.

Les 22 conseillers communautaires, aujourd’hui majoritaires, entendent désormais se réapproprier leurs rôles au sein de la collectivité et participer au bon fonctionnement de la communauté d’agglomération. Sophie Péroumal-Sylvanise, conseillère communautaire de Saint-François, le président doit être "sous contrôle". 

©Guadeloupe

A condition que le prochain Conseil Communautaire fixe 2 nouveaux points à l’ordre du jour : premièrement, le retrait de la délibération portant délégation au Président et deuxièmement celle portant délégation à son bureau.