Les accès à Marie-Galante sous contrôle

sécurité
Contrôles maritimes Marie-Galante 2
©Gendarmerie nationale
Une vaste opération de contrôle maritime entre la Guadeloupe et l’île de Marie-Galante, organisée par la gendarmerie nationale. C’est le quotidien France Antilles qui nous l’apprend ce mardi matin. Une opération qui a eu lieu dans la nuit de dimanche à lundi.
L’objectif était dans un premier temps de vérifier si il y avait des rotation entre l’île aux 100 moulins et Pointe-à-Pitre. Ce sont des habitants de Marie-Galante qui ont informé les forces de l’ordre de ces bateaux privés qui, moyennant rémunération, permettraient une circulation maritime, alors que les politiques des trois communes de l’île ont souhaité limiter les échanges de voyageurs pour stopper la propagation du virus.
Pas d’infractions relevés, mais les contrôles vont se poursuivre.
Le chef d’escadron Guillaume Martin, commandant de la compagnie de gendarmerie de Pointe-à-Pitre.

Chef d’escadron Guillaume Martin

Survol Marie-Galante
©Gendarmerie nationale
L’objectif des forces de l’ordre n’est pas de stopper la circulation, mais de vérifier si les personnes contrôlées, en mer ou sur terre, ont un motif légitime de circulation prévu par l’état d’urgence sanitaire. Un contrôle qui a pour objectif surtout de limiter la propagation du Covid 19.
Le chef d’escadron Guillaume Martin, commandant de la compagnie de gendarmerie de Pointe-à-Pitre.

Chef d’escadron Guillaume Martin

Contrôles maritimes Marie-Galante
©Gendarmerie nationale
Les Outre-mer en continu
Accéder au live