Les accès de la clinique les Eaux Claires obstrués par une manifestation

coronavirus
Blocage UTS UGTG Les Eaux Claires
©B. Pansiot-Villon
Difficile d'entrer ou de sortir de la clinique Les Eaux Claires à Baie-Mahault ce vendredi matin. A l'initiative de l'UTS-UGTG, plusieurs organisations syndicales sont venues protester contre l'obligation vaccinale imposée aux agents de la clinique.

L'obligation vaccinale pour les soignants et sa conséquence directe, la suspension d'agents non vaccinés, sont désormais des réalités dans les établissements de santé de l'Archipel.
D'ores et déjà, des agents de certains établissements font l'objet d'avertissement en la matière, et les sanctions sont imminentes aussi bien dans le public que dans le secteur privé. Les premiers courriers commencent d'ailleurs à arriver à leurs destinataires.
C'est le cas à la clinique des Eaux Claires à Baie-Mahault. Certains personnels ont reçu de tels courriers et les organisations syndicales de la santé, l'UTS-UGTG en tête, ont décidé de bloquer l'accès de la clinique depuis ce matin.

Une action qui a entrainé de fortes perturbations à l'intérieur et à l'extérieur de l'établissement de soin.
Au milieu des manifestants, les personnels sur lesquels la menace de sanction plane. Aux Eaux Claires, deux agents sont particulièrement en ligne de mire.

Michèle Plumain, déléguée UTS-UGTG aux Eaux Claires et infirmière au bloc opératoire

©Guadeloupe

Directeur général des Eaux Claires 

©Guadeloupe

Si la direction de l'établissement a tenté d'oter le barrage des manifestants, ces derniers ont très vite repris leur position en filtrant les entrées et les sorties de la clinique