Les asymptomatiques peuvent eux aussi développer des séquelles graves quelques mois après avoir été contaminés

coronavirus
auscultation pulmonaire
©Doctissimo
Le docteur Emmanuel Gordien Virologue guadeloupéen, chef de l’unité de virologie de l’hôpital Avicenne de Bobigny était l'invité du journal de Guadeloupe La 1ère la Radio ce mercredi.

Une étude récente menée aux États-Unis estime entre 40 et 45 % la part des personnes infectées par le Covid-19 ne présentant aucun symptôme.
Mais des études scientifiques internationales tentent maintenant de démontrer que le COVID long n’est pas seulement une affection spécifique aux malades qui ont été fortement touchés par le virus. Les asymptomatiques eux aussi auraient des séquelles graves que l’on ne pourrait identifier que des mois plus tard.
Une question que le docteur Emmanuel Gordien, Guadeloupéen, Chef de l’unité de virologie de l’hôpital Avicenne de Bobigny a évoqué avec Christine Dragin. Le médecin parle aussi des mutations de ce virus et de la prévention.

docteur Emmanuel Gordien Virologue

Selon la revue médicale "Pourquoi Docteur ?" : 

Jusqu’à présent, les scientifiques sont incapables de déterminer jusqu’à combien de temps après avoir eu la Covid-19, les asymptomatiques peuvent avoir des effets secondaires. Ils ne savent pas non plus précisément quels types de pathologies ils peuvent développer.

Des recherches devront donc être menées pour mieux estimer tous ces effets secondaires et mener, si besoin, des campagnes de prévention afin de protéger la population à long terme de cette épidémie.

Dans son édition du 2 septembre 2021, la National Géographique précise :

Il existe pourtant des preuves que les formes asymptomatiques entraînent bien des problèmes de santé graves chez certaines personnes ; notamment des caillots sanguins, des affections cardiovasculaires, une mystérieuse maladie inflammatoire, et le Covid long, syndrome caractérisé par une série de symptômes allant de la difficulté à respirer au « brouillard cérébral » latent

COVID-19 : on peut être asymptomatique et développer des formes sévères de la maladie