Les Evangéliques de Guadeloupe marchent à Pointe-à-Pître pour la guérison de l'Archipel

religion
Marche des évangéliques à Pointe-à-Pître
Marche des évangéliques à Pointe-à-Pître ©J-Y. Poirier
Alors que les Eglises Evangéliques de l'Hexagone organiseront le 21 mai leur "Marche pour Jésus" nationale, les Evangéliques de Guadeloupe étaient en marche ce samedi pour venir en aide aux sinistrés des inondations mais surtout, pour agir par la foi contre les maux de la Guadeloupe

Combien étaient-ils dans les rues de Pointe-à-Pître ce samedi 14 mai 2022 ? A vrai dire, ils ne le savent pas eux-mêmes. 
Ils savent seulement que ce désir qu'ils avaient tous d'agir pour qu'une parole d'Espérance soit dite aux Guadeloupéens a dépassé toutes leurs attentes. 
Partis de Bergevin en direction de la Place de la Victoire, c'est avec des chants, des rires et de la bonne humeur qu'ils ont progressé, sans cesse plus nombreux et surtout plus joyeux.

La marche des églises évangéliques de Guadeloupe ©Jean-Yves Poirier

La mission qu'ils s'étaient fixée ne se limitait d'ailleurs pas à une simple marche de louange mais surtout à une grande action de solidarité.
Peut-être d'ailleurs la raison pour laquelle les Collectifs des Eglises Evangéliques de la Guadeloupe, organisateurs de cette marche, n'ont pas attendu celles qui auront lieu la semaine prochaine dans tout l'Hexagone. Parce qu'il s'agissait aussi et avant tout d'être à l'écoute de cette population de Pointe-à-Pître qui était, deux samedis plus tôt, confrontée aux inondations. 
La consigne était d'ailleurs que chacun en venant marcher, porte avec lui un cabas et au moins un produit alimentaire.

Et pour ces chrétiens, il s'agissait aussi de proclamer dans les rues la foi qui les anime, lors de prises de parole et surtout, à travers cette marche animée de chant de louange.

Et s'ils n'ont pas pris le temps de compter le nombre qu'ils étaient au cours de cette première marche, plusieurs milliers sans doute, ils auront appris qu'en brisant les barrières qui peuvent exister entre eux, puisqu'il s'agissait là de fidèles de plusieurs Eglises, ils ont la puissance du nombre et de la volonté. Et plusieurs en faisaient encore le commentaire en repartant chez eux :

Je crois que le premier à qui cela a fait du bien c'est moi-même. J'étais tellement heureux d'être ainsi entouré de tous mes frères et sœurs et de chanter avec eux comme on le fait dans une même famille

Jean-Claude, Fidèle d'une Eglise Evangélique des Abymes

Quand j'ai vu tous ceux qui étaient devant nous de l'autre côté du chantier de Lauricisque alors que nous on était à peine arrivé devant, je me suis dit que Dieu est vraiment puissant !

Annick, fidèle d'une Eglise Evangélique du Lamentin

Aujourd'hui, j'ai vraiment envie de faire des choses. Je crois que c'est maintenant que nous devons agir pour donner un autre visage à la Guadeloupe. Et mon cœur a beaucoup d'espoir : Je me dis aujourd'hui : Ah ! Si tous les chrétiens voulaient se donner la main, la Guadeloupe changerait immédiatement de visage !

Marie-Ange, fidèle d'une Eglise Evangélique de Baie-Mahault

Marche évangélique à Pointe-à-Pître
Marche évangélique à Pointe-à-Pître ©J-Y. Poirier

Chacun est en effet reparti en se disant que cette première ne sera surement pas la dernière.