Les Guadeloupéens prêts à entamer un dialogue avec...les Guadeloupéens

social
Conférence de presse des élus guadeloupéens
Conférence de presse des élus guadeloupéens, lundi 29 novembre 2020 ©Ch. Danquin
C'est en tout cas la nouvelle phase du conflit social qui est en train de s'amorcer. A l'initiative des élus, les deux collectifs, celui de la lutte contre l'obligation vaccinale et celui des socio-professionnels, se préparent à entamer des négociations pour sortir de la crise

Les choses se sont jouées en coulisse. Depuis leur décision de tout mettre en oeuvre pour établir les conditions d'une négociation avec le Collectif des organisations en lutte contre l'obligation vaccinale et le pass sanitaire, les élus n'ont pas chômé. Dès lundi, ils ont travaillé ensemble sur la plate-forme de revendications du Collectif afin d'évaluer les voies et moyens qui peuvent être mis en oeuvre pour y répondre. 

Jocelyn Sapotille Président de l'Asociation des Maires de Guadeloupe

©Guadeloupe

Une réponse que Maïté Hubert M'Toumo, secrétaire générale de l'UGTG est venue donner sur le plateau de Guadeloupe La 1ère au nom du Collectif. 

Maïté Hubert M'Toumo secrétaire générale de l'UGTG
 

Action socio pro
©L. Gaydu

En attendant, sur le terrain, ce sont aussi les membres de l'autre collectif, celui des socio-professionnels, qui attendent de savoir ce qu'il en sera. Pour faire valoir leur capacité de se faire entendre, ils n'ont pas hésité à positionner des camions sur le bas côté des axes routiers. Ils se disent cependant prêts à saisir la main tendue des élus pour que des négociations aient lieu au plus vite.

Jean-Yves Ramassamy, porte-parole du Collectif des Socio-professionnels. 

©Guadeloupe

Comme une veillée d'armes avant le lancement véritable des négociations que tous disent souhaiter. 

Pour voir la suite de l'entretien avec Maïte Hubert M'Toumo :