Les Guadeloupéens se résignent à accepter la vaccination

coronavirus
File d'attente au vaccinodrome le 13 juillet2021
©B. Pansiot-Villon
L’allocution du président Macron était attendue par la population : elle a été très regardée sur le petit écran et elle a certainement poussé de nombreux Guadeloupéens à se rendre faire vacciner.

L’annonce du président de la République a fait son effet. Rien que ce matin, le vaccinodrome de l'aéroport aux Abymes, n'avait jamais eu autant de visiteurs. Une centaine de personnes attendait pour la première dose et une cinquantaine pour la deuxième, plus que lors de l’inauguration du vaccinodrome

L’élargissement du pass-sanitaire a particulièrement poussé les jeunes à se faire vacciner avec comme argument premier : profiter des bars, des cafés et des restaurants.

En outre, l’argument des allers-retours entre l’archipel et la métropole a aussi résigné certains habitants à se faire vacciner.

Pour rappel voici ce que Emmanuel Macron a annoncé hier :

* Pour lutter contre la propagation du variant Delta, Emmanuel Macron a annoncé lundi soir l’extension du pass sanitaire aux cafés, restaurants et centre commerciaux à partir de début août. *Vaccination obligatoire pour le personnel soignant.

 

Des annonces qui n’ont pas dissuadé certains, puisque pour eux ces annonces sont vues comme une privation des libertés de chacun.  

Ce mardi, plus de 500 personnes, dont 100 jeunes, se sont faites vaccinées à l'aéroport. 70% ont reçu la 1ère injection. Et la tendance devrait se confirmer et même se renforcer durant cette journée du 14 juillet. Le vaccinodrome restera ouvert jusqu'à 18h00.

Vaccinodrome aeroport
©B. Pansioty-Villon