Les Guadeloupéens toujours aussi réticents face aux vaccins

coronavirus
Réticents vaccins
©L. Gaydu
Sept mois après le début de la campagne pour la vaccination en Guadeloupe, les habitants de l'île ne sont pas nombreux à être vaccinés. Alors que le nombre de personnes recevant leur première dose en Métropole explose, les Guadeloupéens eux restent réticents.

Depuis le 8 janvier 2021, la Guadeloupe n'a vu qu'un quart de sa population être vaccinée. Selon les derniers chiffres de l'ARS (l'agence régionale de la santé) seul 25.78% des plus de 18 ans ont reçu au moins une première injection. Un chiffre qui résume bien l'état d'esprit des Guadeloupéens concernant la vaccination. Une réticence que chacun explique, à sa manière.

Les arguments qui reviennent sont les mêmes: un manque de recul par rapport aux effets secondaires, un vaccin conçu dans la précipitation et la peur provoquée par les différentes vidéos diffusées sur les réseaux sociaux. L'inquiétude et la crainte des Guadeloupéens seraient donc les paramètres principaux qui expliqueraient autant d'hésitation et de méfiance.
Selon Jocelyne Tinval, sociologue consultante, cela serait dû à ,

"un rapport aux maladies différent des européens."

Elle explique par ailleurs que la gestion de la crise sanitaire par l'Etat fait partie des raisons pour lesquelles la vaccination n'attire pas la population.

Jocelyne Tinval Sociologue

Pour autant, comme dans l'Hexagone et comme en Martinique, la situation sanitaire de la Guadeloupe se dégrade progressivement et le nombre de contaminations continuent d'augmenter. Les mesures que le Préfet de Région pourrait être amené à prendre dans les prochains jours, risquent de contraindre les plus réticents à se résigner en se faisant eux aussi vaccinés. 

Réticents vaccins 2
©L. Gaydu