Les indicateurs de l'emploi au troisième trimestre traduisent les impacts de la crise sanitaire

emploi
chômage en temps de coronavirus

Les chiffres du marché du travail en Guadeloupe pour le 3ème trimestre 2020 c'est-à-dire la période post confinement, ont été dévoilés par la préfecture. Malgré des chiffres de l'emploi en baisse, la reprise économique a malgré tout été progressive.

Parmi tous ces indicateurs, deux chiffres pour illustrer le 3ème trimestre 2020 :

- l’augmentation du nombre de licenciements économiques comptabilisés par Pôle emploi : 290, soit une augmentation de 16 % sur un an. 

- le nombre de ruptures conventionnelles au nombre 1003 : il croit de quelques 30 %.

Autant dire que ces chiffres sont en corrélation avec la période d’après confinement, même si ces deux  indicateurs étaient déjà en hausse depuis plusieurs années, ils se sont amplifiés avec les conséquences de la crise sanitaire.

Cette note trimestrielle montre aussi que globalement, le secteur privé en Guadeloupe emploie 77 142 salariés et que, comme on pouvait s’y attendre, sur la période, l'emploi salarié a reculé de 0,4 % ; une baisse moins importante que le trimestre précédent où il atteignait les 2,4%. 

Pourtant, en dehors de l’industrie, certains autres secteurs d’activité ont quand même connu une croissance modérée :  7,9 % dans l’agriculture ou encore + 3,8 % dans la construction et un demi-point dans le commerce alors que, dans d’autres domaines, un très net recul a été observé. C’est le cas dans les secteurs de l’hébergement et de la restauration, soit un peu moins de 9%.

Conséquence induite : le nombre de contrats signés en intérim, 13 000, continue de dégringoler  : moins 4,8% au troisième trimestre contre 42% au trimestre précédent. 

Parallèlement le nombre d’offres traitées par le Pôle Emploi ne diminue que de 0,8% sur un an, quand le nombre de demandeurs d’emploi décroit de 0,2% pour la catégorie A. Il est cependant en hausse de 3,2 % pour les plus jeunes et de 2% pour les 50 ans et plus.

P. Pétrine