Les magistrats des tribunaux de la Guadeloupe participent à la mobilisation générale pour la justice

justice
Mobilisation des magistrats à Pointe à Pître
©Ch. Danquin
Ce mercredi 15 décembre, les magistrats de la Guadeloupe ont décidé de donner une suite active à l’appel à la "mobilisation générale pour la justice" lancé par leurs syndicats. Une mobilisation pour dénoncer la dégradation de leurs conditions de travail.

Les personnels de justice sont mobilisés en France. Le mécontentement des magistrats s'est exprimé ce mercredi sur le parvis des tribunaux.  Tous veulent faire admettre l'épée de Damoclès qui pèse sur eux quand ils sont face à

«un dilemme intenable : juger vite mais mal ou juger bien mais dans des délais inacceptables»

La fronde qui a pris naissance dans l'hexagone, a gagné la Guadeloupe. Magistrats, fonctionnaires,et contractuels du tribunal judiciaire de Pointe à Pitre ont tenu une assemblée générale vers 11h avant de venir exprimer ce mécontentement sur le parvis du tribunal.
De fait, ils partagent les revencations mises en exergue par leurs syndicats en premier lieu pour dénoncer le manque de moyens, de personnel et de temps pour une bonne justice.

Hélène Judes la présidente du Tribunal Judiciaire de Pointe-à-Pitre
 

©Guadeloupe

Répondant à cette mobilisation générale, le garde des Sceaux Éric Dupond-Moretti a voulu atténuer la colère des magistrats en les appelant  à plus "de nuance et de dialogue". Il dit d'ores et déjà avoir «entendu et pris en compte» l'appel à se rassembler devant les juridictions, même s'il avait dénoncé auparavant :

les «arrière-pensées de certains, tout comme les tentations d'instrumentalisation dans un contexte pré-électoral»

Tribunal Judiciaire de Pointe-à-Pître
Tribunal Judiciaire de Pointe-à-Pître ©Ch. Danquin