Les maires de Guadeloupe et EDF misent sur les énergies renouvelables et la transition énergétique pour l’avenir.

énergie
Convention EDF AMG
©L. Baptiste-Salomon
Les maires de Guadeloupe veulent porter leur pierre à la transition énergétique du département. C’est le sens de la convention qui a été signée ce jeudi entre leur association, l’AMG, et EDF Archipel Guadeloupe…

L’éclairage public représente 2% de la consommation nette électrique en 2020 selon les données de l’Observatoire régional de l’énergie et du climat… 2% soit 31 500 megawattheures… 2% mais un poste de dépenses important pour les communes mais aussi stratégique en matière de transition énergétique selon Jocelyn Sapotille, le président de l’association des maires de Guadeloupe. Il voit d’un bon œil l’accompagnement d’EDF Archipel Guadeloupe en la matière…

Jocelyn Sapotille, le président de l’association des maires de Guadeloupe

Jocelyn Sapotille, le président de l’association des maires de Guadeloupe

EDF se positionne en effet à la disposition des communes pour les conseiller au mieux. Son directeur, Christophe Avognon, indique qu’une bonne partie d’entre elles, cependant, a confié cette mission au Symeg, le syndicat d’électricité mixte de la Guadeloupe dont EDF est concessionnaire.
Christophe Avognon confirme d'ailleurs qu’un éclairage public performant peut être déterminant pour une commune…

Christophe Avognon, directeur d'EDF Archipel-Guadeloupe

Christophe Avognon, directeur d'EDF Archipel-Guadeloupe

Faire des économies sur l’éclairage public mais aussi sur les consommations internes aux communes… Toutes collectivités locales confondues, elles représentent 8% du total de la consommation nette. Cela passera par exemple par la poursuite de l’amélioration énergétique des bâtiments municipaux et la promotion des gestes écocitoyens par EDF auprès des agents.

Une convention signée alors que la Guadeloupe est en quête de son autonomie énergétique 

La Guadeloupe est pleinement engagée dans sa transition énergétique malgré un rythme insuffisant pour atteindre en effet certains objectifs… Mais en 2020, les énergies renouvelables dans le mix électrique ont atteint la part record de 23,32% soit 394 gigawattheure pour une production totale d’électricité de 1 689 gigawattheure, selon des chiffres fournis par l’Observatoire régional de l’énergie et du climat…

Horizon 2020
©Région Guadeloupe

En matière d’énergies renouvelables, il faut distinguer d’un côté celles que l’on dit stables et de l’autre, les variables… Variables car la puissance produite peut fluctuer de façon forte et brutale. La Guadeloupe compte 11 installations éoliennes dont la puissance est concentrée dans les communes de Capesterre de Marie-Galante, Petit-Canal, Anse-Bertrand, La Désirade et Sainte-Rose. La production d’électricité à partir de l’énergie du vent a progressé de 16% entre 2019 et 2020. Celle à partir du solaire photovoltaïque de 5%..

On compte 1612 installations et 66% de la puissance est produite à Baie-Mahault, Le Moule, Petit-Canal et Saint-François…

Eoliennes Saint François
©Région Guadeloupe

Le photovoltaïque est l’énergie renouvelable la plus importante avec 104 470 megawattheure produits en 2020 derrière la géothermie et ses 115 000 megawattheure qui représentent 6,8% de la production totale d’électricité en Guadeloupe…

Géothermie dite stable comme l’hydraulique. Pourtant, c’est l’hydroélectricité qui utilise la force motrice des cours d’eau et des chutes, qui a connu la plus forte baisse de production des énergies renouvelables l’an dernier : -43%. 
Pour l’expliquer une sécheresse exceptionnelle  et un déficit en pluie qui a oscillé entre 30 et 40%.

Le biogaz, c’est 16 156 mégawattheure en 2020 et un peu plus de 16 000 pour la biomasse produite à partir de bagasse ou de pellet de bois. Cependant il faut savoir que les distilleries qui la produisent la consomment entièrement et que rien n’est injecté sur le réseau…

Megawattheure : Unité de mesure d'énergie, équivalant à une puissance d'un mégawatt agissant pendant une heure, soit 3,6 gigajoules.