Les masques en tissu sont maintenant déconseillés par le Haut conseil de la santé publique (HCSP)

coronavirus
Les masques en tissu

Face aux nouveaux variants du coronavirus jugés plus contagieux, le Haut conseil de la santé publique (HCSP) recommande à présent d'éviter certains masques en tissu moins filtrants. 

Les masques en tissu filtrent en moyenne 70 % des particules, alors que les masques de catégorie 1, comme les masques chirurgicaux, filtrent au moins 90 % des particules. 

Pour le Haut conseil de la santé publique (HCSP) :

« Aucun contrôle n'est réalisé sur la performance des masques fabriqués de manière artisanale »

Un avis qui ne concerne pas pour autant les masques en tissu de catégorie1 lavables fournis par les industriels et validés par la direction générale des armées. Le HCSP considère d'ailleurs que ces derniers sont aussi efficaces que les masques chirurgicaux, précise l'autorité.

Il faut savoir en effet que, si un masque artisanal est généralement gratuit, un masque chirurgical coûte entre 15 et 20 centimes en Guadeloupe, et un masque FFP2 autour de 2 ou 3 euros.

Les différents masques en tissu

Dans un article consacré à ce sujet, France Info indiquait ce mardi comment reconnaître les différents types de masques en tissu

Les masques de catégorie 1 sont facilement disponibles dans le commerce, loin de la pénurie observée en début de pandémie. Toutefois, des masques de catégorie 2 sont toujours en vente. Il convient donc de bien vérifier les emballages. 

masques
©D. Quérin

La mention de la catégorie 1 (UNS 1) ou de la catégorie 2 (UNS 2) n'est pas toujours indiquée. Mais l'emballage des masques en tissu mis sur le marché en France doit normalement faire apparaître au moins deux informations : un logo spécifiant le nombre de lavages pour lequel le masque a été testé, et les performances de filtration du produit. Il faut donc vérifier que le masque filtre bien au moins 90% des particules. Le masque doit également être accompagné d'une notice d'utilisation.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live