Les notes de taxi de Madame la directrice du MACTe

administration
MACTe et taxi
©E. Stimpfling

Taxi 1, Taxi 2, Taxi 3. Ce n’est pas du cinéma mais la gestion très curieuse des déplacements de la directrice général du Mémorial Acte. Peut-être une nouvelle affaire mise à jour par le syndicat CFTC des territoriaux, pour qui cela s’apparente à un détournement de fond public.

C’est une histoire bien curieuse qui débute le 1er octobre  2019. Laurella Rincon, vient tout juste d’entamer son mandat de directrice générale du Mémorial Acte. Ne possédant pas de permis de conduire, elle décide alors de faire appel à un artisan taxi pour effectuer chaque jour le trajet entre son domicile saint-annais et l’établissement pointois. Chaque course est facturée 105,58 euros. 

René Facorat, artisan taxi

La facture totale atteint 5 818 euros et 82 centimes pour une prestation effectuée du 1er octobre au 13 décembre 2019. Face au refus du MACTe d’honorer sa créance, René Facorat va alors écrire le 10 juin 2020 au Conseil Régional. Son courrier va demeurer sans réponse. 
L’artisan taxi saisit ensuite le représentant de l’UNT, l’Union nationale des taxis. Le 10 juillet 2020, Jocelyn Bourgarel écrit à son tour à la Région.  3 jours plus tard, José Gaydu, son directeur général adjoint répond 

«  au regard des factures qui semblent concerner les déplacements du Macte, la régularisation sera inéluctablement avec cet établissement »

 

Pour René Facorat, une telle réponse équivaut à une fin de non recevoir. Une situation qu’il vit d’autant plus mal que la COVID-19 a entraîné une baisse importante de son activité.

René Facorat, artisan taxi

Nous avons rencontré Laurella Rincon pour tenter de comprendre. La directrice générale du Macte plaide la bonne foi et met en avant le nouveau statut juridique de l’établissement.

Laurella Rinçon, directrice générale du MACTe

Une solution administrative vient tout juste d’être finalisée. René Facorat devrait donc être payé dans les prochains jours. 
Mais l’histoire ne s’arrête pas là. De la mi-décembre 2019 à la fin janvier 2020 , France Lise Lutin va elle aussi transporter Laurella Rincon sur le même trajet quotidien. 

France-Lise Lutin, artisan taxi

France-Lise Lutin n’en dira pas davantage. Pour elle, il s’agit désormais d’une histoire ancienne et ce d’autant plus qu’elle a ensuite passé le relais à un autre taxi. 

Laurella Rinçon, directrice générale du Macte


 

lE MACTe
©E. Stimpfling