Les parents d'élèves contre le port du masque obligatoire dès le CP toujours mobilisés

manifestation
Mobilisation des parents d'élèves à La Boucan 04.03.2021
Le face à face, entre les manifestants et les gendarmes, a été très tendus, jeudi, à la Boucan ©Jean-Marie Mavounzy

Après une journée et une nuit de face-à-face très tendu, entre gendarmes et manifestants opposés au port du masque en élémentaire, les parents d'élèves entendent poursuivre leur mobilisation. A minima, ils veulent avoir le choix d'envoyer leurs enfants sans masque, à l'école.

Les parents d'élèves opposés à l'obligation de porter le masque à l'école, imposée par le rectorat et la préfecture aux écoliers du CP au CM2, ne relâchent pas la pression. 

Ce matin, une perturbation du réseau routier a été organisée, à ïlet Pérou, sur le territoire de la commune de Capesterre-Belle-Eau. A 8h00, tout est rentré dans l'ordre. Seuls les gendarmes sont restés sur place.

Fin de mobilisation des parents d'élèves à îlet Pérou Capesterre-Belle-Eau 05/03/2021
Fin de mobilisation des parents d'élèves à îlet Pérou Capesterre-Belle-Eau 05/03/2021 ©Eddy Golabkan

Par ailleurs, des parents se sont rassemblés devant des écoles, çà et là.

Durant une bonne partie de la nuit, des manifestants (parents et sympathisants) sont restés dans le secteur du rond-point de la Boucan, à Sainte-Rose. Un rassemblement qui durait depuis 4h00 du matin, ce jeudi 04 mars 2021.
Les pompiers ont dû intervenir à trois reprises sur place : d'abord vers 21h30 pour un incendie notamment de pneus, puis à 23h15 et vers minuit, pour secourir deux gendarmes légèrement blessés. Le premier a été conduit au CHUG ; le deuxième a été laissé sur place, son état ne nécessitant pas d'hospitalisation.
Les parents affirment faire l'objet de tentatives d'intimidation, de la part des forces de l'ordre.

Les personnes à l'origine de la fronde ont prévu, ce vendredi, de se rassembler, en plusieurs lieux de l'archipel, afin de faire plier les autorités locales, sur cette question et, en attendant, d'empêcher le bon fonctionnement des établissements scolaires. 

Sur ce dernier point, ils sont aidés par les agents de la fonction publique affiliés à l'UTC-UGTG, qui observent un mouvement de grève généralisé et illimité, depuis le mardi 02 mars. En effet, dans ce contexte, plusieurs écoles sont déjà fermées fautes de personnel, ou tout bonnement barrées par les grévistes.

Rudy Tessier appelle les parents non encore mobilisés à se joindre au mouvement. Le porte-parole du collectif de parents d'élèves exige, par ailleurs, aux autorités de faire le nécessaire afin que les gestes barrière puissent être pleinement respectés, en approvisionnant les écoles de papier toilette, de savon et d'eau, en conséquence. Il était l'invité de Florence Péroumal, dans l'édition de 7h00 de Guadeloupe la 1ère, la radio :

Rudy Tessier : "Il saji de vi a timoun annou"

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live