Les planteurs du Nord Grande Terre sont en colère

agriculture
Planteurs en colère
©S. Vingadassalom
On leur avait promis une indemnisation suffisante pour leurs cannes restées sur pied, mais aujourd'hui il semble qu'il n'en sera rien et depuis ce matin, ils ont décidé d'exprimer leur colère 
Section Chapelle à Anse-Bertrand, un groupe d'agriculteurs s'est rassemblé avec à leur tête, la responsable de la FDSEA locale. Ils sont planteurs de canne et ce matin, ils affichent haut et fort leur ras-le-bol. C'est qu'il y a encore quelques jours, lors de la rencontre du Comité de liaison, il avait été décidé que l'on ferait joué cette enveloppe d'aide à la garantie des prix (AGP) qui compenserait leurs pertes.
Mais le réveil a été difficile. Ils ont depuis appris qu'il n'en serait rien et que les conditions d'indemnisation avaient été revues à la baisse; ils passeront de 23 Euros la tonne de canne à 7 Euros, ce qui représente un manque à gagner de 80%. 

VOIR :
©guadeloupe
Ils se disent dés lors mobilisés pour se faire entendre et recevoir une indemnisation conséquente. 

VOIR AUSSI : 
©guadeloupe

Planteurs en colère 2
©S. Vingadassalom
VOIR  AUSSI : https://la1ere.francetvinfo.fr/guadeloupe/l-indemnisation-des-cannes-restees-sur-pied-l-ordre-du-jour-de-l-iguacanne-396051.html