Les professionnels de santé alertent sur le retour des virus, autres que la Covid-19

coronavirus
La Santé
Les professionnels de santé s'inquiètent : la saison des virus a commencé. Et, dans le contexte de défiance d'une majorité des Guadeloupéens, vis-à-vis du vaccin anti-Covid, beaucoup rechignent à se faire vacciner contre la grippe, ou à prémunir leurs enfants des maladies infantiles.

La saison des virus en tout genre a bel et bien débuté, notamment en Guadeloupe.
Chez les plus jeunes, la bronchiolite, la gastro-entérite, le syndrome pieds-mains-bouche...  sont autant de pathologies dont le nombre repart à la hausse.

Et c’était prévisible, selon le Docteur Frédérique Dulorme, pédiatre et présidente de l’Union régionale des professionnels de santé (URPS) des médecins libéraux de Guadeloupe, qui s'inquiète de l'amalgame qui est fait, par les parents, entre la vaccination contre la Covid-19 et les autres vaccins obligatoires destinés à la petite enfance.

Dr Frédérique Dulorme : "Grace aux mesures barrière, au confinement, il n'y a pas eu de circulation virale active. Mais avec le nouveau brassage de population, cette circulation reprend de façon concomitante, pour quasiment tous ces virus".

Même constat fait par Jean-Marc Piquion, concernant la réticence vis-à-vis de tous les vaccins proposés.
Ce pharmacien, également président de l’Union régionale des professionnels de santé (URPS) des pharmaciens de Guadeloupe, observe qu'en raison de la crise sanitaire actuelle, liée à la Covid-19, de nombreux Guadeloupéens ne se font plus autant vacciner qu’auparavant, contre la grippe.

Jean-Marc Piquion : "Malheureusement, par rapport au fait qu'il y ait un frein à la vaccination anti-Covid, la vaccination anti-grippale aussi a du mal à décoller.".

Un cas de figure que nous avons déjà eu à déplorer, depuis le début de la crise Covid.
En ces temps de pandémie, les autres pathologies passent au second plan et ne sont pas prises en compte, ni traitées, comme il le faudrait. Le risque est incontestable, si ce phénomène prend de l'ampleur, pour la santé des Guadeloupéens.