Quand la Caisse Générale de Sécurité Sociale vole au secours des entreprises.

entreprises
investissements de entreprises pour les mesures sanitaires
©M-L. Plaisir
Depuis le déconfinement, les entreprises ont dû se plier à la règlementation sanitaire et beaucoup ont vidé leurs poches. Il y a un mois et demi, l’assurance maladie a débloqué 200  000 euros pour amortir les dépenses sanitaires des TPE et des entreprises de moins de 50 salariés.
Vous êtes un chef d’entreprise ou entrepreneur individuel et pour vous depuis l’épidémie de Covid 19, rien n’est plus comme avant. Pour garder votre clientèle et pour barrer la route au virus, vous avez mis  la main à la poche. Du plexiglas  aux caisses, des adhésifs au sol ou sur les murs, du gel hydro alcoolique pour vos salariés et pour vos clients, des visières….
Des dépenses imprévues pour vous qui avez gardé portes closes pendant le confinement.
Depuis le 18 mai, la Caisse Générale de Sécurité Sociale vole au secours des Très Petites Entreprises et des entreprises de moins de 50 salariés.

Nous aidons les entreprises qui se sont déjà équipées et qui ont investi dans du matériel pour faire respecter les gestes barrières.  Plexiglas, affiches, barrières amovibles également appelées guides files…Nous finançons alors 50 % des dépenses liées à l’achat de masques ou de gels hydro alcooliques.
Mais attention : cette aide n’intervient que si les investissements pour faire respecter les gestes barrières ont été effectués »

Olivier Legris Animateur de prévention  au service Prévention de la Caisse Générale de Sécurité Sociale.

Olivier Legris CGSS
©©CGSS Guadeloupe

Pour prétendre à ces aides, les entreprises doivent être à jour de leurs cotisations sociales.

Nous avons pour le moment reçu 44 dossiers d’entreprises. 7 n’ont pas obtenu de réponse favorable car le montant minimum de dépenses exigé pour prétendre à cette aide n’était pas atteint. Les entreprises doivent justifier d’un montant minimum de 1 000 euros HT de dépenses. Le montant est fixé à 500 euros Hors Taxes pour les entrepreneurs individuels 

Olivier Legris Animateur de prévention  au service Prévention de la Caisse Générale de Sécurité Sociale.

Parmi les heureux bénéficiaires du  dispositif prévention Covid, deux magasins de bricolage du groupe Joseph Moueza.
 

Pour équiper les caisses de plexiglas, effectuer le marquage au sol , acheter des visières , des masques en quantité , du gel hydroalcoolique, nous avons dépensé pour ces deux magasins près de 6000 euros. Ces dépenses ont pesé sur notre trésorerie et ont différé certains de nos  projets.  Nous allons percevoir 3 000 euros de la CGSS. Nous aurions  souhaité que l’aide soit plus conséquente et que, par exemple, 70 % de nos achats pour respecter la règlementation  soient remboursés. Mais c’est toujours ça de pris. Nous avons encore 5 dossiers en attente

Lucien Donnivard , Directeur des Ressources Humaines du groupe Joseph Moueza


Lucien Donnivard reconnait que le temps se fait long avant d’encaisser les subventions.
Le service de prévention de la C.G.S.S est loin de crouler sous les demandes  des entreprises : «  On souhaiterait avoir plus de demandes pour pouvoir aider davantage les entreprises. Le budget qui nous a été alloué est de 200 000 euros et à peine un quart est , pour le moment,  mobilisé »
Si vous n’avez pas encore poussé la porte de la Caisse Générale de Sécurité Sociale, ne tardez pas. La date limite de dépôt des dossiers est fixée au 31 décembre prochain.
Une adresse mail à votre disposition : aides-financieres-prevention@cgss-guadeloupe.fr

Plus d'information en cliquant ici !