Lucette Michaux-Chevry sera à nouveau convoquée par la juge

justice
Lucette Michaux Chevry
Lucette Michaux Chevry ©MICHEL EULER / POOL / AFP
Le défèrement de Lucette Michaux-Chevry devant un juge d'instruction a finalement tourné court, hier. La présidente de la CASBT a fait un malaise dans le bureau de la magistrate. Une fois remise, elle sera convoquéeà nouveau à une date qui sera définie par la juge. 
Lucette Michaux Chevry n’en a pas fini avec la Justice...
Une fois remise de son malaise, la présidente de la CASBT sera re-convoquée par la juge d’instruction à une date qui sera définie par cette dernière. De fait, la procédure se poursuit.

Vers une mise en examen ?

Et Lucette Michaux-Chevry, devrait, selon toutes vraisemblances, être mise en examen pour détournements de fonds publics, escroquerie en bande organisée, association de malfaiteurs, prise illégale d’intérêts, faux administratifs et usage de faux et recels d’abus de biens sociaux. C’est en tout cas le sens des réquisitions du procureur de Basse-Terre.
Par ailleurs, ce dernier n’envisageait pas de placement en détention provisoire mais simplement un contrôle judiciaire.
 

Des conditions de détention normales

Le malaise de Lucette Michaux Chevry dans le bureau de la juge d’instruction a provoqué de nombreux commentaires, certains accusant la justice de s’acharner sur une femme âgée de 89 ans.
Une accusation que réfute totalement le procureur de Basse-Terre qui, ce matin, a tenu à apporter un certain nombre de précisions sur les conditions de la garde à vue dans les locaux de la Direction Interrégionale de la Police Judiciaire (DIPJ) au Morne Vergain, aux Abymes.
Convoquée à 8h00, Lucette Michaux Chevry a subi comme le prévoit la loi un examen médical. Celui-ci qui a conclu que son état de santé était compatible avec la garde à vue.

La présidente de la CASBT est restée 6h50 dans les locaux de la DIPJ. Son audition a duré 4h10, entrecoupée d’une pause méridienne au cours de laquelle il lui a été proposé de s’alimenter. Ce qu’elle a refusé.
C’est donc le ventre vide que Lucette Michaux  a été transférée au palais de Justice de Basse-Terre, où elle a été entendue à partir de 16h15 par la juge d’instruction avant de faire son malaise vers 19h30 et d’être évacuée vers le centre hospitalier du chef-lieu.

Selon ses avocats joints ce matin, "la présidente de la CASBT s’est depuis rétablie, a regagné son domicile mais elle reste fragile." affirme Maître Daniel Démocrite et Maître Sarah Arsitide d’ajouter "qu’elle demeure sous surveillance médicale".