Lycée agricole : en grève pour le maintien en poste des contractuels

social
grève au lycée agricole
©R. Lami

La grève du personnel de l'enseignement agricole au lycée de Convenance, à Baie-Mahault, débutée lundi 17 mai se poursuit faute de réponses de l'administration. Le point principal de la mobilisation est le maintien des contractuels locaux avec un renouvellement de trois ans.

Le mouvement est maintenu jusqu'à nouvel ordre. L'établissement public local d'enseignement et de formation professionelle agricole de Guadeloupe (EPLEFPA) est mobilisé depuis lundi 17 mai, devant le lycée agricole de Convenance de Baie-Mahault.

L'occasion de se réunir mardi 18 mai, lors d'une assemblée générale, pour la sauvegarde de leurs emplois, la préservation de l'établissement et la stabilité de leurs équipes sur l'archipel guadeloupéen, un département où le taux de chômage explose.

La majorité des personnels de l'établissement sont en grève et solidaires au mouvement. Et ils ont plusieurs revendications à adresser notamment :

  • Le maintien des contractuels locaux avec un renouvellement de trois ans
  • Un plan de formation aux concours pour la titularisation des agents
  • La création d'un poste de technicien formation recherche 
  • La revalorisation des accompagnants des élèves en situation de handicap

C'est une demande forte de pouvoir maintenir les contractuels locaux pour la stabilité et le continuité pédagogique. Nous voyons des titulaires qui arrivent et qui partent au bout d'une année. Il faut un dispositif pérenne pour que les contractuels soient maintenus au moins trois ans et qu'il puisse y avoir la possibilité de passer des concours à affectation locale.

Fabrice Abelkalon, porte parole de l'intersyndicale SEA-UNSA, SNETAP-FSU, SPEG

 

Fabrice Abelkalon, représentant des grévistes

Les cours au lycée agricole sont donc annulés à ce jour, les élèves ayant une information leur disant que leur établissement était fermé.