Maïté Hubert M'Toumo nouvelle secrétaire générale de l'Union Générale des Travailleurs Guadeloupéens

social
Maïté Hubert M'Toumo
Maité Hubert M'Toumo, secrétaire générale de l'UGTG ©Ch. Danquin

Réunies à Bouliqui aux Abymes pour leur 16 ème congrès, les différentes sections de la centrale syndicale amorcent ce week-end une nouvelle page de leur histoire avec l'élection à la tête de l'UGTG de Maïté Hubert M'Toumo pour succéder aux 12 années effectuées par son prédécesseur, Elie Domota 

En devenant secrétaire générale de la première centrale syndicale de Guadeloupe, Maïté Hubert M'Toumo devient aussi la première femme à occuper une telle fonction en Guadeloupe. Pour autant, elle est d'abord une militante qui s'est illustrée sur le terrain. 
Celui de l'UTT-UGTG, Union des travailleurs des télécommunications qu'elle a dirigée, mais de manière générale, aux côtés d'Elie Domota qu'elle seconde à l'UGTG, elle est devenue durant les six dernières années, une voix qui compte et qui sait se faire entendre.

Mars 2016

Février 2017

Secrétaire Générale de l'UGTG, elle endosse aussi la philosophie d'un syndicat que ses fondateurs, au nombre desquels on peut citer Jean Théodore, Sonny Rupaire et Rosan Mounien, définissaient ainsi : 

l’UGTG est un konstwi politique au service du Peuple de Guadeloupe, pour sa défense, sa survie, capable de lui garantir suffisamment d’espace de libertés, de pouvoir et d’autorité pour qu’elle soit en mesure d’inventer un schéma de vie, un schéma de société révolutionnant le modèle opérant actuellement qui consacre la richesse, le respect, le travail et la sécurité pou on tipilo moun et principalement blan, qui cède quelques domaines de compétence, mais jamais de pourvoir à des représentants élus, et sous-traite quelques marchés, à des représentants entrepreneurs et autorise le Peuple et la jeunesse à danser, à boire, à copuler toute l’année avec en poche la solidarité nationale

Les quatre derniers secrétaires généraux de l'UGTG
Les quatre derniers secrétaires généraux de l'UGTG ©Ch. Danquin

Après Rosan Mounien, Gaby Clavier, Raymond Gauthiérot et Elie Domota, il lui revient donc d'incarner les principes fondamentaux de l'UGTG. Un rôle que les militants qui l'ont choisie, lui reconnaissent déjà. Parce que ses prises de position ont déjà ciselé sa personnalité

26 octobre 2018

Il appartient maintenant aux militants, après avoir proclamé leur nouvelle secrétaire générale et le conseil syndical qui est appelé à travailler avec elle, d'entamer cette nouvelle page de l'histoire de leur syndicat. Une page dans la continuité de celui auquel elle succède mais qu'elle secondait déjà.

Portrait de Maïté Hubert M'Toumo

Maïté Hubert M'toumo

Février 2021

Comme un programme décliné avant l'heure et qui fonde déjà les priorités que l'UGTG se fixe à deux ans de son cinquantième anniversaire

VOIR AUSSI : 

Résolutions