Malgré la crise sanitaire, l'activité portuaire 2020 a connu quelques embellies

économie
Le Port de Jarry

Après des débuts prometteurs, l’activité portuaire a marqué le pas en 2020, en raison de la Covid-19. L’activité passagers a particulièrement souffert. Seul le trafic de conteneurs a bien résisté.

En début d’année 2020, le trafic portuaire semblait résolument placé sous de bons auspices. Mais la crise sanitaire est venue changer la donne dès la fin du premier trimestre. Avec un total de 3,5 millions de tonnes de marchandises transportées, la majorité des indicateurs accuse un léger recul par rapport à 2019.

L'activité passagers en forte baisse

Parmi les postes les plus impactés : l’activité passagers. Un véritable coup d’arrêt avec à la clef une baisse de 45% du trafic tous segments confondus. Seuls 723 184 passagers ont été pris en charge. Timide redémarrage alors que les rotations restent suspendues avec Sainte-Lucie et la Dominique. Particulièrement touché aussi, le trafic de vrac notamment les hydrocarbures : -11,7%, celui du sucre qui accuse aussi une baisse et des véhicules également en repli. En revanche les agrégats s’en sortent mieux grâce aux importations en provenance de la Dominique.

Cependant, il y a un léger frémissement d’une manière générale. Une légère reprise est amorcée et semble se confirmer depuis le mois de mai, avec la fin du confinement.

Le trafic conteneurs en augmentation

Seul indicateur resté au vert malgré la crise, le trafic de conteneurs qui s’offre le luxe d’une très bonne tenue avec une augmentation de 6% par rapport à 2019. La direction du Grand port maritime se targue même d’avoir atteint un record en octobre et novembre dernier.

Une aubaine au moment où l’activité croisière fait grise mine. La crise a mis fin à l’activité. 176 684 croisiéristes... Il faut remonter  dans les annales à 2013 pour retrouver une saison aussi catastrophique.

Dans ce contexte, le lancement dernièrement par la CMA CGM d’une nouvelle ligne maritime entre les ports de Fortaleza au nord du Brésil et Pointe-à-Pitre a sauvé les meubles donnant ainsi raison aux responsables du port d’avoir fait le pari du Hub et du transbordement.
Malgré la conjoncture, ces derniers ont d’ailleurs maintenu leur programme d’investissements 2020 à hauteur de 6,5M€.