Mamie Akiyo s'en est allée

décès
Mamie Akiyo
Berthe Riolan, qui fut longtemps la doyenne d'Akiyo (à gauche), Léandre Viranin, Monique Viranin Dermel, auteure, poète, chanteuse (à droite). ©Facebook Monique Viranin Dermel / Photo: Robert Thimodent
Berthe Riolan, surnommée Mamie Akiyo est décédée, ce mercredi 14 juillet, à l'âge de 96 ans. Cette amoureuse du Mas et plus particulièrement du mouvement culturel Akiyo ne manquait aucun déboulé.

Elle était bien connue des membres du mouvement culturel Akiyo et des Pointois. Berthe Riolan est décédée, ce mercredi 14 juillet, dans sa 96e année. 

C'est à l'âge de 53 ans, alors que ses enfants sont déjà grands, qu'elle rejoint Akiyo. Un mas qu'elle ne quittera plus. Durant le carnaval, elle quitte son appartement de Bergevin pour se rendre à Chauvel, à pied. Elle que rien n'effraie, prête à débouler durant plusieurs heures. 
Le rythme soutenu du groupe, les kilomètres avalés n'ont jamais été un problème pour Mamie Akiyo. Interrogée par le quotidien France Antilles en 2008, elle avait confié que la nature l'avait "doté de bons pieds et de bonnes jambes". A cette époque, à 83 ans, elle se contentait de suivre Akiyo en voiture, mais la passion était intacte. 

Et s'il arrivait qu'elle ne puisse se déplacer, Akiyo faisait un arrêt au pied de son immeuble. Un amour partagé entre cette grande défenseuse de la culture et l'un des phénomènes des groupes à po. 

Dans un communiqué, Harry Durimel a exprimé sa tristesse et son soutien à la famille de Berthe Riolan, faisant part de l'attachement de Mamie Akiyo, "à ce qui faisait l'identité du groupe : la confection des costumes avec des éléments naturels, les thèmes significatifs et le son qui rythmait ses pas".

Akiyo perd l'une de ses figures, mais nul doute que Mamie Akiyo ne sera pas oubliée. 

Mamie Akiyo Berthe Riolan
©DR