Marché du travail 2020 : une année difficile marquée par la crise sanitaire

emploi
marché du travail

La Deets, anciennement la Diectte, a publié une analyse territoriale qui met en exergue les bassins d'emploi de notre archipel. La Covid, ses conséquences économiques et le confinement ont eu raison de la bonne dynamique de 2019. 2020 a été une année difficile. 

Le bilan du marché du travail de l'an dernier est conforme aux craintes. 2020 a été une année difficile. Près de 1,5 point d'augmentation du chômage par rapport à l'année 2019 en catégorie A, B et C, ceux qui sont dans une recherche active d'emploi. Selon la Deets, cette nouvelle direction de l'économie de l'emploi, du travail et des solidarités, la demande d'emploi augmente dans toutes les intercommunalités de la Guadeloupe à l'exception de Grand Sud Caraïbes et de la Communauté de communes de Marie-Galante.

Les femmes sont desavantagées par rapport à cette hausse. Les classes d'âge qui payent le plus lourd tribu : les moins de 25 ans, une flambée de près de trois points. Pire, les diplômés supérieurs pâtissent de la situation. Autre enseignement, le renforcement du chômage de longue durée.

Un tiers des demandeurs d'emploi a plus de 50 ans

Une situation qui va se compliquer : un tiers des demandeurs d'emploi a plus de 50 ans. Un handicap lorsque l'on sait que l'économie de l'archipel est en mutation, certes lente, vers les technologies du numérique. La Covid, ses conséquences économiques et le confinement ont eu raison de la bonne dynamique de 2019.

A cette époque, toutes les catégories enregistraient de bonnes perspectives selon la Direction des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (Dieccte) de l'époque. Aujourd'hui, tous les voyants sont au rouge. Des statistiques brutes qui doivent permettre aux décideurs politiques et économiques de réfléchir à une nouvelle impulsion au sortir de la crise de la Covid-19.