Les ouvriers de l'usine de Grand-Anse s'opposent au transfert des cannes de Marie-Galante vers Gardel

agriculture marie-galante
mouvement des ouvriers de l'usine de Grande Anse
©E-M. Golabkan

Comme prévu par le plan de sauvetage de la récolte, la coupe des 600 tonnes de cannes qui devraient permettre de vérifier la faisabilité du transfert de la production de l'île vers l'unité de Gardel a commencé. Pas sans mal puisque les ouvriers de l'usine s'opposent à ce transfert 

On s'attendait à ce qu'ils se manifestent durant la mise en place du transfert des cannes de l'île vers Gardel, mais c'est dès ce jeudi que les ouvriers de l'usine de Grand-Anse, se sont fait entendre. Faisant suite au mouvement qui avait associé le 1er mai des planteurs, des ouvriers et des transporteurs sur les routes de Marie-Galante, cette mobilisation des ouvriers de l'usine rappelle la crainte de nombreux Marie-Galantais de se voir déposséder du dernier fleuron de l'économie de l'île. 
Pourtant, les opérations mise en place ce matin avaient pour but de vérifier la faisabilité intégrale de ce transfert.
Eddy Golabkan

Réunis devant l'Usine de Grand-Anse plusieurs ouvriers ont choisi d'exprimer leur protestation
Jocelyn Falla ouvrier de l'Usine

Et d'aucun laisse entendre que le mouvement pourrait se corser durant les prochaines heures, les ouvriers et les planteurs qui s'opposent au transfert ne souhaitant pas qu'il y ait de précédent en la matière.