publicité

Le meurtrier présumé de Marvin Camalet s'est rendu

Il était recherché depuis dimanche, son identité ayant été très vite établie. Le meurtrier présumé de Marvin Camalet, s'est rendu, ce matin, à la gendarmerie de Saint-François. 

  • Guadeloupe 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Du nouveau dans l'affaire du meurtre du jeune Marvin Camalet. Son meurtrier présumé s'est rendu, ce matin, à la brigade de gendarmerie de Saint-François. 
Il s'agit d'un jeune homme, âgé de 26 ans, originaire des Abymes, défavorablement connu des services de police. 
Il est en actuellement cours de transfert vers les bureaux de la DIPJ, la Direction interrégionale de police judiciaire, au Morne Vergain, aux Abymes. 

Depuis le meurtre de dimanche, son identité avait été rapidement connue. Il avait agi à visage découvert. 
Dans le cadre de l'enquête, le chauffeur de la voiture qu'il conduisait avait été interpellé, quelques heures après les faits. 

Pour rappel, après une bagarre à mains nues, à l'intérieur d'une boulangerie du Morne Vergain, le meurtrier présumé aurait fait feu à plusieurs reprises en direction de sa victime. Il l'avait atteint 7 fois, sur les 8 coups tirés. 

L'enquête permettra de déterminer avec précisions les causes du différend entre les deux jeunes. 

Sur le même thème

  • police

    5 trafiquants de stupéfiants arrêtés

    La police nationale montre une fois de plus son efficacité dans la lutte contre le trafic de stupéfiants. Les forces de l’ordre ont mis un fin, ces jours-ci, aux activités d’un réseau bien implanté dans l’archipel. Cinq personnes ont été interpellées. 
     

  • police

    Un homme soupçonné de radicalisation interpellé en Guadeloupe

    Un dijahiste présumé a été interpellé ce matin aux Abymes… L’homme était recherché depuis de longues semaines par les autorités. Il est soupçonné d’implication dans des projets terroristes.

  • police

    Beau coup de filet de la DIPJ : 4 braqueurs en garde à vue

    4 hommes sont en garde à vue et un 5ème activement recherché par la Direction interrégionale de la police judiciaire. Soupçonnés d'agressions et de vols à main armée, ils avaient également provoqué l'accident d'un motard, pour lui dérober son deux roues. L'homme avait dû être amputé d'un bras. 

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play