Mission sur la régulation du prix des carburants dans les DOM : - « une manœuvre dilatoire » selon le Parti Socialiste

consommation
Gaz et carburants
C'est en tout cas ainsi que les premiers secrétaires des Fédérations guadeloupéenne et martiniquaise du Parti Socialiste qualifie cette mission. Face à l’actuelle flambée des prix, ils réclament plutôt des mesures d’urgence pour soulager les foyers et les entreprises.

Une mission sur la régulation du prix des carburants et du gaz dans les départements d'outre-mer qui a été annoncée vendredi et a été confiée par le gouvernement à l'Inspection générale des finances, afin notamment d'interroger le modèle actuel de fixation des prix".
Mais, selon les socialistes antillais, cette mission a un air de déjà-vu. Pour les deux 1ers secrétaires fédéraux de Martinique et de Guadeloupe qui ont signé un communiqué de presse commun, face à la flambée actuelle des prix, la solution est ailleurs.

Olivier Nicolas, 1er secrétaire de la Fédération guadeloupéenne du Parti Socialiste

Béatrice Bellay et Olivier Nicolas,
Béatrice Bellay et Olivier Nicolas, 1ers secrétaires des fédérations socialistes de Martinique et de Guadeloupe ©FJO.

Aujourd'hui, Béatrice Bellay et Olivier Nicolas réclament plutôt des mesures d’urgence pour soulager les foyers les plus modestes et les entreprises.

Olivier Nicolas, 1er secrétaire de la Fédération guadeloupéenne du Parti Socialiste

La Préfecture de la Guadeloupe devrait confirmer la tendance à la hausse d'au moins 10 centimes en février, pour les tarifs de l’essence et du gazole en Guadeloupe