Mobilisation en Guadeloupe après le décès de Samuel Paty

éducation
Lycée des Droits de l'homme Petit-Bourg
L'assassinat d'un enseignant à Conflans-Saint Honorine provoque aujourd'hui encore une vague de réactions. En Guadeloupe, c'est le SNES-FSU qui en appelle à un grand rassemblement pour rappeler la nécessité de défendre les valeurs de la République
Singulièrement c'est au Lycée des Droits de l'Homme à Petit Bourg que ce rassemblement aura lieu ce soir à partir de 18h. Le lieu par excellence pour réaffirmer le respect de l'un de ces droits de l'Homme, celui à l'éducation, qui ne peut être érodé par les visions partisanes et encore moins par le sectarisme et le terrorisme.
Particulièrement impliqués en premier lieu, les syndicats de l'Education Nationale se sentent pleinement concernés par ce qui s'est passé à Conflans-Sainte Honorine. Si chacun le commente selon sa grille de lecture, c'est ensemble qu'ils le qualifient d'atteinte aux droits à l'Education, mais aussi à la liberté d'enseigner. 
Ainsi, le SPEG salue la mémoire de l'enseignant assassiné et exhorte les autorités à mieux assurer la protection des personnels quand l'honnêteté, l'intégrité et le professionnalisme sont remis en cause. 
Pour le SNES-FSU, l'assassinat d'un enseignant force à s'interroger en profondeur sur les conditions d'enseignement dans un pays comme la France
©guadeloupe
Le rassemblement de ce lundi soir a été l'occasion d'affirmer ces valeurs, presque comme des revendications.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live