Mobilisation sociale : des revendications spécifiques pour Sainte-Rose

social
conférence de presse du collectif de Sainte-Rose
©Priscilla Romain
Le collectif de la Boucan a présenté sa plate-forme de revendications spécifiques à la commune de Sainte-Rose. Le but : entamer des négociations avec les élus en charge des problématiques soulevées.

C'est l'un des prinicipaux points de blocages. Le collectif de Sainte-Rose est mobilisé depuis le tout début de la mobilisation sociale. Et pour cause, aujourd'hui, à 16 heures, à la Boucan, a eu lieu une conférence de presse du collectif de Sainte-Rose où les cinq organisations du collectif présentes se sont mis d'accord pour élaborer une plate-forme de revendications spécifiques à la commune de Sainte-Rose. L'objectif : amorcer un processus de négociation avec les institutions en charge des problématiques soulevées.

Pierre Uneau, membre du collectif 

©Guadeloupe

Amorcer un processus de négociation

Un document de deux pages qui mentionne une dizaine de thématiques : revendications générales, santé, eau et assainissement, économie, jeunesse et insertion et environnement et cadre de vie. Ils réclament la mise en place d’un dispositif d’accompagnement vers l’emploi durable, un plan de régularisation du foncier, et la création d’une maison de santé pluridisciplinaire sur le territoire.

Willy Traffond, membre du collectif La Boucan

©Guadeloupe

Des revendications qui concernent surtout la jeunesse Sainte-Rosienne. Ils exigent entre autres : 

  • Un accompagnement de l'emploi durable avec les entreprises Sainte-Rosiennes. Mettre en contact une entreprise et un jeune pour de l'insertion concrète et l'apprentissage d'un service et de métier. Un dispositif d'une durée de deux ans.
  • Créer des postes à temps plein. Un dispositif test sur le territoire. Mutualiser un poste sur plusieurs entreprises pour partager les charges.
  • Pour les jeunes avec des désirs de création d'entreprise : une coopérative avec un accompagnement complet (comptabilité, gestion, communication, création) sur cinq ans.
  • La mise en place d'un dispositif d’accueil plus humain pour traduire les besoins en solutions administratives.
  • Une caravane nomade pour accorder des solutions pérennes pour recenser et repérer les problématiques d'addiction et de santé par des éducateurs dédiés connaisseurs d'un univers social difficile et à des horaires décalées.

Il y a également eu d'autres revendications notamment la mise en place d’une maison de la santé pour agir sur les problématiques de santé sur le territoire, la résolution des problèmes des factures d’eau excessives et prescrites sur Sainte-Rose ou encore la mise en place d’un plan de régularisation du foncier sur le territoire de Sainte-Rose.

 

Communiqué de presse sur la plate-forme de revendications spécifiques à Sainte-Rose