#MoisSansTabac : 5 astuces pour supporter un fumeur en sevrage

santé
#MoisSansTabac
©Lelynx.fr
Les fumeurs en sevrage sont des êtres sensibles qu'il faut manier avec précaution. Irascibilité, susceptibilité, il faut avoir les bons mots pour les accompagner et préserver la paix du foyer. Huguette Augustin, coach en éducation familiale donne quelques clés qui aident à lisser les aspérités.

Décider le sevrage ensemble

Le fumeur doit inscrire son sevrage dans une dynamique familiale. Prendre la décision d'arrêter de fumer est un chemin long et difficile. Le soutien de la famille est donc un paramètre majeur pour assurer la réussite de cette résolution.
 


Repérer les moments sensibles

La cigarette ponctue des instants précis de la journée. Elle donne la sensation de compléter des moments de relaxation, tels que le café d'après repas. Durant ces instants, son absence devient très difficile à gérer. D'où l'importance de les repérer, de les anticiper pour mieux les accompagner.
 


Avoir un garde-fou

Accompagner, c'est bien. Se relayer, c'est encore mieux. Parfois le conjoint ou l'ami n'a plus les bons mots pour aider. C'est l'heure de faire intervenir un atout.


Choisir ses mots

L'heure n'est pas aux reproches, ni aux commentaires ambigüs. Le mieux est de réserver tout cela au mois suivant la décision de sevrage, les effets du manque sont alors moins douloureux. 


Avoir un mantra

Le challenge est de réussir à sortir de ce parcours, sans avoir mis en danger sa relation avec l'ancien fumeur. Gérer sa frustration et sa tension peut passer par la répétition d'un mantra.
 
La référence cinématographique
Le Pari

Sorti en 1997, la comédie "Le Pari" est un film de Bernard Campan et Didier Bourdon. Il raconte la rivalité entre deux beaux-frères qui décident, pour se tester, d'arrêter de fumer. Le film raconte toutes les étapes par lesquelles ils passent durant leur sevrage.