guadeloupe
info locale

Le Moule, une saga riche entre mer et cannes

cyclisme
Eglise du Moule
La prologue du 69 ème Tour cycliste international de la Guadeloupe se tient ce vendredi 2 août 2019 sur le boulevard Lucette Michaux-Chevry au Moule. Une ville qui peut se targuer d'un passé riche depuis l'époque précolombienne.
La mémoire historique fait remonter l’occupation du Moule à Cinq cent ans avant Jésus Christ. Le bord de mer est alors occupé par les amérindiens, qui ont laissé de nombreuses traces de leur passage comme à Morel au sud du bourg actuel. L’histoire de la commune évolue avec l’arrivée des européens à compter de 1635. Un bourg dénommé  Portland, prend naissance dans la zone de l’Autre Bord. Seul port guadeloupéen situé sur la façade atlantique, le Moule prend très vite de l’importance. Le bourg se déplace alors sur l’autre rive de la rivière d’Audoin pour s’établir là où il se trouve actuellement. Le nom de la commune dérive probablement du Môle, un grosse digue construite pour protéger le mouillage des navires qui commercent avec l’Europe. Un trafic florissant qui fait de la ville le port guadeloupéen le plus important dans le premier quart du 19ème siècle, loin devant Pointe-à-Pitre en terme de volume d’échange.

Crise et déclin au milieu du 19ème

Le Moule
©Commons wikimedia.com
La situation privilégié du Moule ne va pas durer. La première crise du sucre, dans la foulée de l’Abolition de l’esclavage, va entraîner la faillite de nombreuses habitations dans la commune. Le  Moule perd alors son rôle de pôle économique au profit de Pointe-à-Pitre.

Le cyclone de 1928 synonyme de nouveau départ

Paradoxalement le commune va bénéficier d’un nouveau départ après le passage d’un phénomène que la mémoire collective a conservé comme l’une des plus grosses catastrophes que la guadeloupe a connu, le Cyclone de 1928. Sous la mandature du maire Charles Romana la de nombreuses infrastructures voient le jour et la ville prend un nouvel essor.

Une Saint-Valentin sanglante

En 1952, Le Moule est au centre du conflit qui oppose les ouvriers et les cultivateurs de l’industrie sucrière aux usiniers. le 14 février les CRS ouvrent le feu lors d’une manifestation. 4 personnes sont tuées.
Ces dernières années, la ville qui abrite sur son territoire, l'usine Gardel, la dernière unité industrielle sucrière de la Guadeloupe, a connu une belle croissance. Elle est devenue une cité appréciée dont la population augmente régulièrement. Ce vendredi 2 août 2019 elle accueille pour la première fois le prologue du Tour Cycliste international de la Guadeloupe.

 
Publicité