Nette augmentation du nombre de cas de Covid-19 dépistés en Guadeloupe cette semaine et nouvelles mesures

coronavirus
Test antigénique à Pôle Caraïbes
©Christian Danquin
281 nouveaux cas de Covid-19 ont été dépistés en Guadeloupe, pour la semaine du 12 au 18 juillet. La circulation du virus s'intensifie, indiquent les autorités sanitaires. La préfecture parle même de 4e vague, en Guadeloupe et prévoit donc de nouvelles mesures.

Les autorités sanitaires avaient mis en garde, en fin de semaine dernière. Les premières données semblaient indiquer une hausse du nombre de cas de Covid-19 en Guadeloupe. Selon les derniers chiffres dévoilés ce mardi 20 juillet, cette mise en garde s'est avérée juste. 

281 nouveaux cas

Pour la semaine du 12 au 18 juillet 2021, le nombre de nouveaux cas positifs recensés dans l'archipel est de 281, contre 178, la semaine précédente, indiquent la préfecture et l'Agence régionale de Santé. En clair, la circulation du virus s’intensifie sur le territoire. Depuis le début de l'épidémie de coronavirus, 17 7791 cas cumulés ont été enregistrés en Guadeloupe. 

La population a davantage été se faire dépister. Ainsi, 6 757 tests supplémentaires (RT-PCR et test antigéniques) ont été réalisés en semaine 28, contre 5 791 en semaine 27.

A l'instar de la semaine du 5 au 11 juillet, quatre nouveaux clusters (2 en milieu professionnel, 1 en établissement de santé et 1 en milieu familial élargi) ont été enregistrés.

Une augmentation du nombre de cas qui n'a pas, pour l'heure, d'influence sur la tension hospitalière qui reste stable, précise les autorités. Au dimanche 18 juillet, 12 personnes étaient hospitalisées en réanimation COVID au CHU, 3 étaient en unité de soins intensifs, 44 patients l’étaient dans les services de médecine et 36 autres en service de soins de suite et de réadaptation (SSR).

Toutefois, deux nouveaux décès sont à déplorer. Deux hommes, d'une moyenne d'âge de 73 ans, hospitalisés en médecine au CHU. 

Plus de 120 000 injections réalisées en Guadeloupe

La préfecture et l'ARS insiste sur la nécessité de se faire vacciner, dans le communiqué. Indiquant qu'au mardi 20 juillet, le taux de couverture vaccinale (au moins une injection) des personnes de plus de 18 ans était de 25,78% en Guadeloupe. A Saint-Martin, il est de 35,03%. A Saint-Barthélemy, il est plus élevé : 64,77%.

Dans le département, 124 136 injections cumulées en semaine 28 ont été réalisées contre 115 946 en semaine 27, soit :

  • Pfizer : 116 235 injections dont 70 600 1ères injections
  • Astrazeneca : 5 645 injections 
  • Moderna : 2 256 injections 

La vaccination décolle doucement chez les adolescents de 12 à 17 ans. 1 604 adolescents ont reçu la 1ère injection et 114 ont reçu la deuxième, soit un taux de couverture vaccinale des moins de 18 ans de 4,57%

4e vague = nouvelles mesures

De son côté, le préfet de Région, Alexandre Rochatte parle de 4e vague, en Guadeloupe. En conséquence, des mesures plus restrictives ont été décidées, à la suite de la consultation du comité des élus ce mardi après-midi. Ainsi, est réinstaurée une obligation du port du masque en extérieur au sein des zones bâties de la Guadeloupe, entre 8 heures du matin et 23 heures le soir. 
Les plages, rivières et autres espaces naturels sont exemptés de port du masque, précise la préfecture. 
La mesure administrative pourrait évoluer, en fonction de l'épidémie. 

Autre décision annoncée, l'extension de l’application du pass sanitaire aux établissements et rassemblements sportifs et culturels. Dès demain, 21 juillet, pour accéder à tous les lieux de loisirs et de culture dont il est prévu par les exploitants ou les organisateurs qu’ils rassemblent plus de 50 personnes en leur sein, il faudra présenter un pass sanitaire. 

Les établissements concernés seront les suivants, pour les activités culturelles, sportives, ludiques ou festives et les foires ou salons professionnels qu'ils accueillent uniquement :
- les parcs à thèmes, les zoos ;
- les établissements sportifs ouverts : stades, piscines, hippodromes ;
- les établissements sportifs clos et couverts : salles de sport et de remise en forme, gymnases, etc ;
- les casinos, bowlings et salles de jeux ;
- les cinémas et théâtres, les musées et salles d’exposition et les monuments ;
- les salles d'auditions, de conférences, de projection, de réunions, de spectacles ou à usages multiples, relevant du type L ;
- les établissements à vocation commerciale destinés à des expositions, des foires-expositions ou des salons ayant un caractère temporaire, relevant du type T ;
- les chapiteaux, tentes et structures, relevant du type CTS (sauf pour les marchés notamment) ;
- les établissements scolaires et universitaires et les colonies de vacances lorsqu’ils accueillent du public extérieur ;
- les établissements de culte pour leurs activités non-cultuelles ;
- les bibliothèques, hors bibliothèques universitaires ;
Le « pass sanitaire » sera également requis dans un certain nombre de manifestations et événements organisés sur la voie publique et dans l’espace public :
- pour les sportifs concourant dans des manifestations et compétitions sportives sur la voie publique accueillant plus de 50 participants ;
- pour les fêtes foraines comptant plus de 30 stands ou attractions ;
- pour les événements culturels, sportifs, ludiques ou festifs organisés dans l'espace public ou dans un lieu ouvert au public et susceptibles de donner lieu à un contrôle de l'accès des personnes.