Un cluster découvert en Guadeloupe suite à des soirées festives à Saint-Martin et en Guadeloupe

coronavirus
coronavirus à Saint Martin
La préfecture et l'ARS signalent un cluster en Guadeloupe causé par une soirée festive à Saint-Martin. Il s'agit de 6 jeunes adultes. 77 cas contacts ont été identifiés. Les autorités rappellent les règles en vigueur pour l'organisation de rassemblements
Un regroupement de 6 cas COVID-19 confirmés par tests PCR (cluster) a été identifié chez des jeunes adultes en Guadeloupe. Ce cluster a été repéré suite au dépistage positif d’une personne ayant séjourné sur l’île de Saint-Martin entre le 7 et le 12 juillet pour faire la fête avec des amis. 

Ces 6 jeunes adultes ont donc propagé le virus entre Saint-Martin et la Guadeloupe, car ils ont poursuivi leur tournée festive en Guadeloupe.
 

77 personnes contacts identifiées


Pour l''ARS et la préfecture, cette situation est extrêmement préoccupante pour notre territoire.
Le contact tracing mis en place depuis par l’ARS, l’Assurance Maladie et Santé publique France, a déjà permis d’identifier 77 personnes contacts. Cette liste pourra s’élargir puisque plusieurs personnes positives ont participé à une fête privée d’environ 200 personnes.

L’ARS demande à l'ensemble des jeunes concernés de coopérer lorsqu’ils sont appelés par la plateforme RIPOSTE. Les personnes ayant participé aux différentes fêtes doivent impérativement rester en isolement et se rendre dans un laboratoire pour se faire tester. Ceci est désormais possible sans prescription médicale.

Plus que jamais, la préfecture et l’ARS renouvellent leurs appels à la vigilance de tous, en particulier des jeunes qui sont les principaux transmetteurs. Au-delà d’être transmetteurs potentiels pour des personnes fragiles de leur entourage, il est rappelé que des adolescents, jeunes adultes sont aussi décédés dans le monde du COVID-19 et que certains ont des séquelles neurologiques, cardiaques ou rénales.

L’épidémie est dangereuse pour tous. Le risque de voir repartir l’épidémie en Guadeloupe est réel si les mesures de distanciation physique sont négligées.

Après s’être battus pour sécuriser l’arrivée des voyageurs, l'ARS et la préfecture appelle à se battre  pour la protection interne de notre territoire.

L’ensemble de la chaîne sanitaire appelle au bon sens sur l’ensemble du territoire de l’archipel et des îles du nord.

Un net relâchement est constaté sur les plages, au bord des rivières et dans les fêtes privées.

 La préfecture rappelle que les débits de boissons ne se conformant pas aux lois et règlements en vigueur peut faire l’objet d’une mesure de fermeture administrative, ainsi qu’à des sanctions pénales.
 

Communiqué ARS et préfecture

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live