Nouveau point de situation sur les travaux de réparation du réseau en eau potable

consommation
Visite de terrain Préfet travaux réseau eau 12/11/2020
©Alexandre Houda
Ce jeudi 12 novembre, à l’occasion de la visite d’un chantier, le préfet a fait un point de situation de l’ensemble des travaux réalisés dans le cadre de la réquisition préfectorale.
Où en sont les travaux sur le réseau d'eau ? En attendant le syndicat unique, des opérateurs ont été réquisitionnés par l'Etat pour assurer un service minimum pour les zones les plus impactées par les tours d'eau. Ce jeudi 12 novembre, le préfet était à Goyave où il a fait le point sur l'avancée des travaux.
 

Une pression retrouvée

Ces réquisitions mises en place, notamment en raison de la crise sanitaire. Les tours d'eau étant particulièrement aléatoires, elles visent à restaurer le respect du calendrier par la réduction des pertes sur les réseaux de distribution et à sécuriser la production.
Le périmètre considéré englobe les zones desservies par l'usine de Belle Eau Cadeau, soit une partie de la CAGSC (communes des Saintes, Capesterre Belle Eau), le SIAEAG (CANBT, CARL, et CANGT pour une partie du Moule et de Gosier) et une partie de Cap Excellence (Baie-Mahault, une partie des Abymes).
Depuis le début des travaux, une nette amélioration de la distribution d’eau potable a été constatée sur l’ensemble du périmètre.
Des stabilisateurs de pression sont en cours d’installation sur l’ensemble du réseau car la réparation des fuites fait remonter progressivement la pression dans la conduite principale d’adduction.
La pression mesurée à Changy (Capesterre Belle Eau) est passée de 6 bars en mai à 7,5 bars en septembre. Avant les réquisitions, la pression sur le feeder était en diminution constante.
Une maîtrise de la pression est indispensable pour éviter que de nouvelles fuites apparaissent sur le réseau d’une part et pour protéger les installations en aval d’autre part. Par ailleurs, ces travaux ont une utilité à plus long terme et contribuent à préparer l'avenir dans le cadre de la création du Syndicat mixte ouvert annoncé par le ministre des Outre-mer la semaine dernière.

Ce vaste chantier de réparation des fuites sur le réseau en eau potable est chiffré à 6,8 millions d'euros, entièrement financés par l'Etat. Pour l'heure, 1 400 km de réseau ont été inspectés et 3 600 fuites ont été détectées dont 2 700 réparées soit 75 % des fuites détectées.

A (re) voir le reportage d'Alexandre Houda et Christian Danquin :

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live