De nouvelles mesures s'appliquent en Outre-mer, suite à la sortie de l'état d'urgence sanitaire

coronavirus
Passager aéroport
©La 1ère
De nouvelles dispositions précisent les modalités de voyages entre les Outre-mer et l’Hexagone, mais aussi entre les différents territoires ultramarins. Ce document a été dévoilé ce lundi par le ministère des Outre-mer.
Depuis la sortie de l'état d'urgence sanitaire, de nouvelles mesures sont mises en oeuvres et de nouvelles conditions appliquées aux vols arrivant en Guadeloupe.
 

Test PCR obligatoire dès le 18 juillet

Les voyageurs en provenance de l'Hexagone, âgés de 11 ans et plus doivent justifier d’un test PCR négatif réalisé 72 heures avant l’embarquement. Un test obligatoire à compter du 18 juillet. Les compagnies aériennes refuseront l’embarquement aux passagers qui ne présenteraient pas ce test négatif.
Un test également obligatoire pour les passagers en provenance de Guyane. Ces derniers doivent, en plus, justifier d’un motif impérieux de déplacement professionnel, sanitaire ou familial.
À leur arrivée en Guadeloupe, ces passagers doivent respecter une quarantaine stricte à domicile, durant sept jours.
 

Des rassemblements encadrés

Les événements réunissant plus de 5 000 personnes sont interdits en Guadeloupe jusqu’au 31 août 2020. Les discothèques demeurent également fermées.
Pour tous les autres évènements et rassemblements de plus de 10 personnes, les organisateurs doivent adresser une déclaration à la préfecture trois jours ouvrés minimum avant son organisation. La déclaration devra notamment mentionner les mesures prises pour garantir le respect des mesures d’hygiène et de distanciation sociale.
 
Enfin, le port du masque demeure obligatoire dans les transports en commun, les taxis, les VTC, les avions, les navires à passagers, les musées, les lieux de culte, les bibliothèques, les salles de concert, de spectacle et de cinéma.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live