Nouvelles tensions à la société ROM

social
Droit de retrait des salariés de ROM
©O. Duflo
Après la perte du marché de collecte des ordures ménagères de Petit bourg… un regain de tension sociale vient secouer l’entreprise.
Une partie des salariés fait valoir un droit de retrait… en toute illégalité, selon le patron.
 
Une partie des salariés, affiliés à un syndicat que la direction ne reconnait pas (la justice dira le droit le 14 janvier prochain) fait valoir un droit de retrait, là encore rejeté par la direction sur la forme.
Dernier épisode d’un bras de fer entamé hier avec le dépôt d’une plainte par la direction  contre l’un des salariés : Louis TACITA chauffeur et par ailleurs représentant du personnel.  
On l’accuse de sabotage. Un acte présumé qu’il aurait commis sur 4 camions de collecte entre Vendredi et Samedi dernier ; de l’acide aurait été versé dans les réservoirs. Accusation sans fondement et sans preuve selon Louis TACITA. La vétusté et la non-conformité administrative des camions du groupe sont depuis tantôt dénoncés par les salariés (mobilisés déjà en 2017 sur ces questions) et qui rappellent qu’il s’agit avant tout de leur gagne-pain
©guadeloupe
Salariés et Direction doivent enfin se rencontrer ce vendredi... 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live