Les nuances syndicales au CHU Pointe-à-Pître

social
grève au CHU de Pointe à Pitre
©Défilé dans les rues de Pointe-à-Pître à l'appel de l'UTS-UGTG
Le personnel du CHU affilié à l’UTS-UGTG se mobilise ce matin, avec une marche dans les rues de Pointe-à-Pître. Les autres syndicats de l’établissement ont fait le choix de se mobiliser autrement, face à la crise provoquée par l’incendie de la semaine dernière.
Et puis il y a cette mobilisation des personnels du CHU, affiliés à l’UTS. Une journée « pour l’amélioration de la continuité de l’offre de soins ». L’Union des travailleurs de la santé présente 14 points de revendications : demande d’information sur les causes de l’incendie de mardi dernier, financement de tous les travaux de mise aux normes et de sécurité, des engagements clairs et un calendrier pour la réouverture de tous les services, le renouvellement de tous les équipements hors normes… Un coup de semonce du syndicat pour une fois de plus sensibiliser et alerter les pouvoirs publics sur la situation de l’hôpital après l’incendie de mardi dernier qui a sinistré le centre hospitalier. Un rassemblement a lieu en ce moment devant le CHU ; il sera suivi d’une marche dans les rues de Pointe-à-Pître.
©guadeloupe
VOIR AUSSI 
©guadeloupe
©guadeloupe


Mais cette mobilisation ne se fait pas dans l’union syndicale. La CGTG a engagé, de son côté, une « réflexion et regroupement autour du patient » et la Fédération générale de la Santé-Force Ouvrière estime que la priorité est d’ « accompagner le personnel et procéder au réinvestissement de l’outil de travail ». 

Christelle Leborgne, secrétaire générale adjointe de la FGS-FO

Christelle Leborgne, secrétaire générale adjointe de la FGS-FO

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live