Obligation vaccinale : une mobilisation de 300 personnes à Saint-Barth

coronavirus
mobilisation anti pass saint barth
©@Fridolin Greaux
Samedi 18 septembre, plus de 300 manifestants ont défilé contre l'obligation vaccinale à Gustavia. Une loi visant en particulier les professionnels de santé qui doivent, depuis le 15 septembre, justifier d'au moins une dose de vaccin.

A Saint-Barth, ils étaient plus de 300, samedi 18 septembre, à se mobiliser contre l'obligation vaccinale des soignants mais aussi contre le pass-sanitaire. Devant l'hôtel de la collectivité de Saint-Barth, à Gustavia, les militants se sont rassemblés pour soutenir les professionnels de santé soumis à l'obligation vaccinale depuis le 15 septembre dernier à l'instar de la métropole. Car les professionnels visés par la loi doivent, depuis lors, justifier de l'administration d'au moins une dose de vaccin et présenter le résultat d'un test de non-contamination, selon le texte initial.

L’obligation vaccinale s’applique à Saint-Barthélemy conformément à la métropole, étant donné la situation épidémique stabilisée à un très bas niveau.

Communiqué daté du 14/09/2021

 

Une mesure que de nombreux marcheurs ont réfuté scandant sur leurs pancartes et leurs banderoles "Sauvez vos acteurs de santé" ou encore "Liberté vaccinale". 

Sur le parvis de la collectivité, des militants du collectif santé ont pris la parole pour exprimer leurs doutes, craintes et ressentis sur l'avenir de leur profession. Une couronne mortuaire a même été laissée devant les portes de la collectivité.

Il faut que les gens se réveillent car ils vont perdre des médecins, des kinés et l'offre de soins à Saint-Barth va se casser la figure.

Une représentante du collectif santé de Saint-Barth

 

Selon un communiqué de l'Agence régionale de santé daté du 14 septembre, les contrôles des professionnels de santé visés par la loi sur l'obligation vaccinale devraient débuter dès le 20 septembre.