guadeloupe
info locale

Papiers d'identité #De la traite et de l'esclavage des Noirs"

livres
De la traite et d el'esclavage des Noirs" de l'Abbé Grégoire
‘’De la Traite et de l’esclavages des noirs’’  de l’Abbé Grégoire est un petit livre qui  contribue à élever les consciences  et qui est à découvrir, cette semaine, dans ‘’Papiers d’Identité’’
 
On  ne le sait  que trop peu, L’abbé Grégoire a été un fervent artisan de la lutte contre la traite des noirs. Dans un essai publié en 1815, intitulé ‘’De la traite et de l’esclavage des Noirs’’, L’abbé Grégoire s’insurge contre un système qui déshumanise l’humanité toute entière.
La réédition de l’ouvrage est précédée d’un discours prononcé en 1950 par Aimé Césaire. Il voit en l’œuvre de l’abbé Grégoire une prise de position ferme et une volonté de faire changer les opinions quant à l’esclavage des Africains par les nations européennes.

Christelle Martial Guadeloupe La 1ère

Les amis des noirs

VOIR AUSSI : Qui est l'Abbé Grégoire  ? La réponse de Jean-Clément Martin 
Les amis des Noirs

Dans son ouvrage , Camélia Zerkane situe le texte en disant : 

Le discours intitulé De La Traite Et De L’esclavage Des Noirs prononcé par l’Abbé Grégoire en 1808 est l’un des textes les plus importants de la littérature des nègres. Dans ce discours l’abbé Grégoire dénonce l’esclavage sous toutes ses formes puisqu’il met en avant plusieurs aspects de cette traite : le travail forcé, les inégalités qui peuvent exister entre blancs et noirs, la vente des hommes noirs ainsi que les douleurs et atrocités provoquées par cette traite. Tout au long de son discours il adopte une progression très chronologique : il raconte l’évolution de l’esclavage à travers le temps c’est-à-dire du début de la traite jusqu’à son abolition. Il se sert de la religion pour appuyer son discours puisqu’il reprend à plusieurs reprises les termes « chrétien, évangiles, catholiques,…  ».
Dans son discours il analyse et commente un ensemble de paroles et d’écrits célèbres survenu dans cette lutte contre l’esclavage en se posant de nombreuses questions à lui même ainsi quà ses lecteurs ce qui permet là aussi de faire progresser à un certain rythme son discours. A travers ses questions il expose ses arguments principaux en énonçant dans un premier tant que l’esclavage est contre la nature humaine puis dans un second temps il expose le fait que l’esclavage est contraire à la morale et tout à fait inégal et contre la liberté humaine.

VOIR AUSSI : Le documentaire d'Alexandre Rosada : De la première à la seconde abolition de l'esclavage
Publicité