Le Parlement européen reconnait l'esclavage comme crime contre l'humanité

histoire
LE PARLEMENT EUROPEEN
La nouvelle est tombée à 16heures (heure de Guadeloupe). A une large majorité les eurodéputés ont voté la résolution portée entre autre par Younous Omarjee, le député réunionais. Désormais, l'esclavage et la traite sont reconnus crimes contre l'humanité. 
Une bonne nouvelle, même si il ne s'agit que d'une résolution. Elle n'a pas valeur contraignante, mais c'est un signe envoyé aux Etats dans un contexte sombre après la mort de George Floyd. La résolution portée entre autre par Younous Omarjee a été adoptée aujourd'hui à Strasbourg à 493 voix pour, 104 contre et 67 abstentions, peu avant 22 heures (heure de Strasbourg)


Un symbole, mais un symbole fort

L'esclavage et la traite négrière transatlantique sont reconnus crimes contre l'humanité. C'est la première institution internationale qui franchit le pas. La résolution prévoit que les Etats reconnaissent cette histoire, qu'elle soit incorporée dans les manuels scolaires. De plus le 02 décembre sera la journée de commémoration de l'abolition de l'esclavage au niveau européen. 
Un texte qui fait suite à un débat sur le racisme après les évènements lié à la mort de George Floyd aux Etats-Unis d'Amérique, et les dénonciations de racisme au sein des forces de l'ordre en France notament. 

Le point de vue de Luc Reinette, le président du CIPN, le comité international des Peuples Noirs. Il était l'invité du journal de 13 heures de ce vendredi. 
 

La mort de George Floyd a eu pour conséquence de faire bouger les esprits

VOIR AUSSI : 
©guadeloupe


 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live