Parole de jeunes : trois questions à la jeunesse Guadeloupéenne sur les élections à venir

comité des signataires
jeunes guadeloupe
©LECESE

Place à la parole de notre jeunesse guadeloupéenne. A l’approche des élections départementales et régionales, Guadeloupe la 1ère les laisse s'exprimer chaque semaine. 

Les jeunes semblent se détacher de la politique. Mais à l’approche des élections départementales et régionales, on s’interroge sur ce que pensent nos jeunes guadeloupéens. Ont-ils l’intention de voter ? Qu’attendent-ils des élus ? Et surtout, les jeunes ne s’intéressent-ils vraiment plus à la politique, info ou intox ?

D’après une étude réalisée par l’Insee en mai 2013, les jeunes et les hommes sont les moins inscrits pour voter. Cette étude témoigne également d’une forte abstention chez les moins de 30 ans (en 2013, 37 % d’entre eux n’ont participé à aucun scrutin).

Si beaucoup de jeunes se plaignent de ne pas avoir la parole, Guadeloupe la 1ère décide de leur donner, et laisse s’exprimer ceux qui ont entre 17 et 30 ans, au cours de cette période électorale. 

Quand il est question de voter, il y a autant de "oui" que de "non". L’idée que le but de ces élections n’est pas compris revient notamment. 

Les jeunes comptent-ils voter ? 

Mais qu’ils votent ou non, les jeunes Guadeloupéens ont des revendications. Ils aspirent à une Guadeloupe plus forte, offrant des emplois et incluant les jeunes. Une Guadeloupe qui se tourne vers son futur. Et contrairement aux idées préconçues, un nouveau vent soufflerait chez la jeunesse, les poussant à de plus en plus s’impliquer. 

Qu’attendent les jeunes ? Sont-ils tous désintéressés par la politique ? 

Reste à voir la teneur de cette application lors des prochains scrutins. La parole sera donnée aux jeunes chaque mercredi lors du JT du soir.