guadeloupe
info locale

Pascal Averne est depuis ce matin en garde à vue dans les locaux de la DIPJ au Morne Vergain

justice
Pascal Averne
Le domicile de Saint François de Pascal Averne a fait l’objet d’une perquisition. Le nouveau directeur de la SEM Patrimoniale est entendu dans le cadre d’une enquête préliminaire ouverte par le Parquet de Basse-Terre pour des faits présumés de détournement de fond publics et de concussion
Pour ce dernier point : c’est le fait pour un fonctionnaire ou un élu de toucher des sommes qu’il sait indues
Les policiers de la brigade financière s’intéressent notamment au fait que Pascal Averne a cumulé deux emplois publics. Celui de directeur de cabinet de Marie-Luce Penchard, maire de Basse-Terre à compter du 1er janvier 2015. Un emploi pour lequel il touchait un traitement de 8 000 euros mensuel.
A cela est venu s’ajouter la nomination au poste de collaborateur de cabinet au sein du Conseil régional à la date du 18 juillet 2016. Un poste qu’il va occuper pendant près de deux ans, jusqu’en avril 2018 et pour lequel il était rétribué à hauteur de 4 000 euros par mois. Détail amusant, certaines de ses feuilles de salaire indiquaient 0 dans la case nombre d’heures travaillées.
Nous avons contacté le Conseil Régional et al Ville de Basse-Terre. Aucune réaction à cette heure
Rappelons néanmoins qu’à ce stade de la procédure, Pascal Averne bénéficie de la présomption d’innocence
Publicité