Pendant la pandémie du Coronavirus, le tabagisme continue de tuer, en silence

santé
Journée mondiale sans tabac
©Karin Martinez

Ce sont les chiffres qui le disent : plus de 109 personnes sont décédées en 2015 en Guadeloupe, à cause du tabac. Le tabac est aussi à l'origine de nombreux cas de cancers dans l'Archipel. Des éléments nouveaux qui sont présentés dans une étude que publie l'Agence Nationale de Santé.

En Guadeloupe on dénombre 30 000 fumeurs quotidiens. Avec en haut du podium, les jeunes de 25 à 34 ans qui représentent près de 29% des fumeurs.

A l'origine de cancers, de maladies cardiovasculaires et respiratoires, le tabac a fait 109 morts en 2015 en Guadeloupe. Et ce sont les hommes qui sont particulièrement touchés, puisque 5% en sont morts contre 3% pour les femmes.

Dans les résultats de l'enquête qu'elle a mené, Santé Publique France comptabilise également 380 personnes inscrites en 2018 au Mois sans tabac.

Autre indicateur de la mobilisation en Guadeloupe, l'Archipel représente un peu plus de 15 % des appels des départements d’Outre-Mer au 39 89, la ligne de Tabac info service.

Des chiffres qui, selon Santé Publique France, ont malheureusement augmenté depuis la crise sanitaire et notamment pendant le confinement. Une augmentation de la consommation de tabac dû, selon l’institut, à des niveaux d’anxiété et de dépression élevés durant cette période.